mis à jour le

Olivier Tshimanga avec sa musique engagée aux Comores

Olivier Tshimanga

Drapé dans les trois couleurs de l'emblème de son pays*, guitare en bandoulière, Olivier Tshimanga, en troubadour des temps modernes, sillonne, depuis le 8 avril les Comores, portant au loin le cri des femmes violées de la RDC et des enfants de rue. À Moroni et ailleurs aux Comores où il doit se produire pendant un mois dans les Alliances françaises, cet artiste parisien promène sa musique engagée : « Partout où je passerai, je ne cesserai de défendre ce pays en proie à la guerre depuis 1997 et dont la partie Est est devenue une boucherie, où l'on tue impunément et où les viols des femmes sont devenues une redoutable arme de guerre pour déstabiliser le pays. Un pays où, par ailleurs, l'on dénombre des milliers d'enfants de rue, parmi lesquels des orphelins...C' est entre autres au profit de ces enfants de rue que je joue pour récolter des fonds destinés à construire un orphelinat à Kinshasa, ».

Olivier Tshimanga, qui fait salle comble à chacune de ses productions, se réjouit de l'accueil reçu aux Comores au point de le rendre optimiste sur l'atteinte de ses objectifs. À noter que cette tournée a été rendue possible grâce à l'appui du ministère français de la coopération. Elle précède une autre qui conduira l'artiste aux USA. Auparavant, Olivier Tshimanga s'est produit du 25 février au 5 mars dernier à Brazzaville dans le cadre de la commémoration des événements du 4 mars (explosions d'un dépôt d'armes en 2012) à Mpila, un quartier populeux de Brazzaville.

À noter que le guitariste doublé de chanteur a laissé ses empreintes sur la chanson « Brazza j'ycrois » réalisée au profit des sinistrés de Mpila.
Suivra très prochainement la sortie d'un album de 18 titres en soutien à des actions humanitaires intitulé « Espoir » qui sera produit sous son propre label Otshiprod et distribué par Sony music et Lusafrica. « Chacun de nous a besoin d'une lueur d'espoir dans ce monde meurtri. Il faut continuer à croire et ne jamais baisser les bras dans la vie » a déclaré l'artiste à nos confrères de Brazzaville révélant être « en pourparlers avec des sponsors pour des concerts en RDC au profit des orphelins et femmes victimes d'agressions sexuelles ». Cinq concerts sont programmés à la sortie de l'album à La Halle de Gombe, au Centre Wallonie Bruxelles, à l'Hôtel du fleuve, au Grand Hôtel et au Théâtre de Verdure. Sans oublier un concert à Masina, son fief, « au quartier sans fil, où tout à commencé, sous le manguier ». Foi de l'artiste.|Jossart Muanza(AEM)

À LIRE ÉGALEMENT SUR

Comores-actualites.com.


* [1]


[1] Drapeau de la RDC : bleu ciel, orné d'une étoile jaune dans le coin supérieur gauche et traversé en biais d'une bande rouge finement encadrée de jaune)

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ? 

musique

AFP

Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril

Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril

AFP

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Web

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Comores

AFP

Le paludisme presque totalement éradiqué aux Comores

Le paludisme presque totalement éradiqué aux Comores

AFP

Comores : le candidat du pouvoir battu conteste les résultats de la présidentielle

Comores : le candidat du pouvoir battu conteste les résultats de la présidentielle

AFP

Comores musulmanes: une femme d'affaires candidate

Comores musulmanes: une femme d'affaires candidate