mis à jour le

Migrants clandestins à Bir Lahloo, Sahara Occidental, octobre 2005 / AFP
Migrants clandestins à Bir Lahloo, Sahara Occidental, octobre 2005 / AFP

Pourquoi le Maroc n'aime pas les Subsahariens

Ils sont victimes de violences orchestrées par les autorités.

Si le quotidien des migrants subsahariens au Maroc n’est pas un enfer, ça y ressemble beaucoup. Les discriminations à l’encontre des noirs a souvent été dénoncée par des ONG et d’autres observateurs de la société civile.

Aujourd’hui, c’est l’organisation Médecins sans Frontières qui publie un rapport sur les conditions de vie des migrants de l’Afrique subsaharienne en situation irrégulière dans le royaume chérifien. D’après l’ONG, ils sont victimes des violences généralisées orchestrées par les autorités marocaines.

Le rapport s’intitule «Bloqués aux portes de l’Europe». D’après Médecins sans frontières, «le Maroc est devenu, suite au durcissement des contrôles frontaliers, non seulement un pays de transit mais aussi une destination forcée, accroissant ainsi la vulnérabilité des migrants».

Autre point que dénonce ce nouveau rapport de MSF le climat de violence auquel les migrants sont exposés: rafles policières répétées, expulsion vers l’Algérie, destruction des effets personnels de leurs effets personnels. Parmi ces personnes, peut-on encore lire dans ce rapport, figurent des personnes vulnérables, des femmes enceintes et des mineurs.

«Aux rafles et aux déportations incriminées, il faut également ajouter la violence répétée avec laquelle les migrants qui tentent de sauter la clôture de Melilla sont repoussés par les forces de sécurité marocaines et espagnoles», ajoute MSF.

SlateAfrique

Lire le rapport Bloqués aux portes de l’Europe

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

xénophobie

AFP

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

AFP

Afrique du Sud: la veuve de Mandela, Graça Machel, appelle au réveil face

Afrique du Sud: la veuve de Mandela, Graça Machel, appelle au réveil face

AFP

Afrique du Sud: Mugabe ouvre un sommet régional sans évoquer la xénophobie

Afrique du Sud: Mugabe ouvre un sommet régional sans évoquer la xénophobie

migrants

AFP

Migrants camerounais rapatriés de Libye: "c'était l'enfer total!"

Migrants camerounais rapatriés de Libye: "c'était l'enfer total!"

AFP

Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"

Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"

AFP

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

Ceuta et Melilla

Immigration

L'éternel drame des migrants subsahariens à Ceuta et Melilla

L'éternel drame des migrants subsahariens à Ceuta et Melilla

géostratégie

Comment sauver le Sahel

Comment sauver le Sahel