mis à jour le

On vous le dit

Passe-droits à la DG des impôts de Tizi Ouzou   En 2012, la Direction générale des impôts était contrainte d'annuler des concours de recrutement suite à des modalités et des irrégularités relevées dans le classement des «lauréats», commises par le directeur des impôts de Tizi Ouzou et la commission installée à cet effet, comme rapporté par notre quotidien à l'époque. La non-validation de ces résultats a fait perdre à la wilaya une trentaine de postes d'emploi. Ce scénario pourrait se reproduire cette année, avons-nous appris de sources locales, si la tutelle ne s'en mêle pas et ne rappelle pas à l'ordre le directeur et ses «complices», «qui s'apprêtent à user des mêmes méthodes pour recruter leurs proches et amis, même s'ils ne remplissent pas les conditions requises», s'indigne un candidat, pour qui «le directeur veut recruter sa fille et son secrétaire particulier et imposer sa s½ur. Le reste des postes sera partagé entre la sous-directrice des moyens et le sous-directeur du personnel». La section syndicale, engagée à superviser ce concours, semble divisée entre ceux qui sont sincères et ceux qui veulent leur quota. Une réunion a été tenue jeudi à cet effet, mais elle s'est avérée infructueuse, indique-t-on. En attendant une éventuelle intervention de la tutelle, un comité de candidats sera créé pour éventuellement engager des actions de rue, en cas de «nécessité», clament des candidats. Encourager la greffe rénale     Les participants au 3e Séminaire national aurésien sur les maladies et les greffes rénales, clôturé, vendredi, à Batna, ont appelé à conjuguer les efforts pour expliquer la culture du don de reins prélevés sur des personnes en état de mort cérébrale pour être transplantés aux malades qui en ont fort besoin. Les spécialistes prenant part à cette rencontre de trois jours ont souligné que l'Algérie, 27 ans après la première transplan-tation rénale, dispose des compétences médicales avérées à même d'encadrer ce type d'interventions et d'en généraliser la pratique.    Tizi Ouzou renoue avec le développement   Un total de 152 projets communaux de développement, dont les chantiers étaient à l'arrêt, à travers la commune de Bouzeguène (70 km au sud-est de Tizi Ouzou) verront une relance de leurs travaux, a indiqué le président de l'APC. Ces opérations portent, entre autres, sur la réalisation d'une unité sanitaire, le renforcement de l'AEP, l'aménagement de quatre sources d'eau de montagne (pour aider à combler le déficit en eau potable) et la réalisation d'infrastructures sportives et de détente pour la jeunesse. Sept malfaiteurs arrêtés à Bordj Menaïel   Des malfaiteurs, spécialisés dans le cambriolage de domiciles et le trafic de stupéfiants, ont été mis hors d'état de nuire par les éléments de la sûreté de Bordj Menaïel (wilaya de Boumerdès). Les mis en cause, âgés de 17 à 27 ans, ont été arrêtés suite à des interventions de la police dans différents lieux suspects de la ville, où ils ont été appréhendés en flagrant délit de vente de stupéfiants et/ou de vol de personnes et de domiciles. Une quantité de 60 g de drogue et des sommes d'argent représentant le butin de leurs méfaits, ont été saisis sur eux. Après avoir avoué leurs forfaits, les sept prévenus ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Bordj Menaïel, qui a ordonné leur mise en détention préventive.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien