mis à jour le

Le Pr Zitouni rencontre les associations d’aide aux cancéreux

Les consultations entamées depuis quelques semaines par le Pr Zitouni pour l'application du Plan cancer se poursuivent. Après avoir effectué des visites dans les différents établissements hospitaliers, les centres anticancer (CAC) et discuté avec les professionnels de la santé chargés de la prise en charge de cette maladie, le Pr Zitouni rencontrera, aujourd'hui, les différentes associations d'aide aux cancéreux à l'Institut national de santé publique. Le cri de détresse de ces associations, qui tentent, depuis plusieurs années, tant bien que mal de soulager certains cancéreux, sera peut-être pour la première fois pris en compte. Elles ne cessent de dénoncer une mauvaise prise en charge et une limitation à l'accès aux soins : «Des patients décèdent avant le jour de leur rendez-vous pour les soins, fixé, dans la plupart des cas, des mois après le diagnostic.» Soutenues par les professionnels de la santé, ces associations sont les premières à dénoncer les retards enregistrés pour fixer les rendez-vous pour des soins spécifiques. «28 000 cancéreux sont en attente d'un rendez-vous pour la radiothérapie», ont-elles déploré. Des cris de détresse qui sont restés, malheureusement, sans écho à ce jour. Les malades continuent de souffrir et ces associations, de leur côté, se retrouvent par moments incapables de faire changer le cours des choses. Aucune solution d'urgence n'est venue soulager la douleur de ces milliers de cancéreux représentés par des associations, lesquelles ont d'ailleurs décidé de prendre le relais et combler toutes les insuffisances des pouvoirs publics. Elles sont nombreuses à s'investir dans l'aide à ces malades en offrant accueil et médicaments. Si certains membres de ces associations ont carrément remplacé les assistantes sociales censées être au service des malades dans les hôpitaux, d'autres se sont engagés dans des maisons d'accueil pour offrir un tant soit peu un refuge à ces malades terrassés par la maladie et les soins intensifs. Devant un «raz-de-marée» de malades enregistré durant ces dix dernières années, 44 nouveaux cas par an, d'autres associations ont plutôt choisi d'intervenir en amont en se lançant dans des campagnes de sensibilisation et de dépistage des différents cancers. Une manière d'aider à réduire le nombre de cas. Des efforts colossaux ont été déployés par ces associations chez qui généralement les moyens sont très réduits. La situation du cancéreux aujourd'hui est dramatique et ce n'est un secret pour personne. Elles sont nombreuses ces associations à demander vainement des solutions urgentes.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

PR

group promo consulting

Le Pr Malick Ndiaye invite Me Kaba

Le Pr Malick Ndiaye invite Me Kaba

Nabil

Echanges entre Pr Moussa Ouattara et les lauréats des examens scolaires du BEPC et du baccalauréat 2013

Echanges entre Pr Moussa Ouattara et les lauréats des examens scolaires du BEPC et du baccalauréat 2013

La Nouvelle Patrie

Promotion au grade de général du capitaine Sanogo et autres : Le Pr Dioncounda s’explique

Promotion au grade de général du capitaine Sanogo et autres : Le Pr Dioncounda s’explique

rencontre

AFP

"Majesté, un selfie"! Quand "Momo" rencontre son roi Mohammed VI

"Majesté, un selfie"! Quand "Momo" rencontre son roi Mohammed VI

AFP

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

AFP

Egypte: un député déchu de son mandat après sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël

Egypte: un député déchu de son mandat après sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël

associations

AFP

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

AFP

France: des associations appellent

France: des associations appellent

Rançonnement

Comment les Shebab se sont enrichis sur le dos des ONG

Comment les Shebab se sont enrichis sur le dos des ONG