mis à jour le

Les proviseurs en grève depuis hier

Après les enseignants et les corps communs, c'est au tour des directeurs de lycée de se lancer dans un mouvement de grève de quatre jours. Affiliés à l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation (Unpef), les proviseurs réclament un statut juste qui reflète la complexité de leur mission et la lourdeur de leur responsabilité. Les directeurs étaient nombreux à adhérer à ce mouvement de grève qui devra prendre fin mercredi. L'Unpef, à travers sa commission nationale des directeurs et censeurs, exige ainsi des réponses concrètes et rapides quant aux revendications de cette catégorie de cadres de l'éducation nationale. Une catégorie qui s'estime lésée par rapport notamment au corps des enseignants. Pour l'Unpef, le statut régissant l'activité et les missions de directeur de lycée n'est guère encourageant. Au contraire, son contenu est de nature à dissuader les enseignants à y postuler. Il faut souligner que, par le passé, devenir directeur d'un établissement scolaire était considéré comme une promotion et un acte de reconnaissance des efforts et des sacrifices consentis par les enseignants. Aujourd'hui, aux yeux des concernés, le statut est plutôt dévalorisant. Ils espèrent ainsi que le ministère de l'Education nationale va rectifier le tir rapidement en réhabilitant les directeurs dans leurs droits socioprofessionnels en leur donnant le statut à la hauteur de leur mission.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

grève

AFP

Soudan: la vie au ralenti

Soudan: la vie au ralenti

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés