mis à jour le

Exploitation des jeunes diplômés : La CEJED dénonce et menace de traquer des patrons d’entreprises

La convergence des étudiants et jeunes diplômés du Sénégal (CEJED) dénonce le manque de respect dans les contrats de travail et le favoritisme dans le recrutement dans la fonction publique et privée. La CEJED était en conclave, ce samedi, à l'université Cheikh Anta Diop, pour donner les nouvelles orientations dans le marché de l'emploi.


Malgré la politique d'emploi des différents régimes, pour réduire le taux de chômage, Mamadou Coumba Diouf, coordonnateur de la convergence des étudiants et jeunes diplômés du Sénégal (CJED), parle plutôt de chimère. «Au Sénégal, le chômage est endémique touchant durement et durablement les forces vives du pays que sont les jeunes diplômés ou non. La conjoncture qui a été à l'origine de ce désastre, n'a pas connu de changement positif. Au contraire, la situation s'est aggravée au fil du temps. Ainsi de conjoncturel, le chômage est devenu aussi structurel car, la capacité d'absorption des jeunes diplômés par les structures productives reste encore limitée», a-t-il, fait savoir. Le Sénégal, à l'instar des pays en développement, rencontre d'énormes difficultés liées à l'insertion des jeunes sur le marché du travail. Les raisons de cette situation sont endogènes au pays, selon l'exposé fait par la CEJED. Aussi, la convergence des étudiants et jeunes diplômés du Sénégal (CEJED), dénonce-t-elle le manque de respect dans les contrats de travail et le favoritisme dans le recrutement dans la fonction publique et privée. «Nous combattons ce phénomène, parce qu'il y'a des patrons qui en vivent, alors que les jeunes n'ont pas un lieu pour dénoncer cette exploitation. L'Etat est au courant, mais personne ne dit rien. Nous dénonçons le favoritisme dans le processus de recrutement des jeunes et l'utilisation abusive des stages par certaines entreprises. Nous comptons traquer ces patrons qui utilisent certains jeunes diplômés, pendant six mois ou encore un an, sans signature d'un contrat», poursuit le coordinateur de la (CEJED) qui propose à l'Etat de créer un cadre d'échanges et de partage où étudiants, jeunes diplômés, chercheurs et professionnels se retrouveront, tisseront des partenariats avec les organismes, les institutions, les entreprises, et associations, contribueront à la sensibilisation de la jeunesse pour un meilleur patriotisme, une meilleure citoyenneté et promouvront l'Entrepreneuriat et le Leadership chez les jeunes.
Ibrahima Khalil DIEME
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

exploitation

AFP

Exploitation frauduleuse d'or en RDC: une ONG dénonce des autorités locales

Exploitation frauduleuse d'or en RDC: une ONG dénonce des autorités locales

Le 26 Mars

Exploitation Minière : Pour qui brille l’or du Mali ?

Exploitation Minière : Pour qui brille l’or du Mali ?

Mines

Afrique du Sud: l'exploitation du platine est au fond du trou

Afrique du Sud: l'exploitation du platine est au fond du trou

jeunes

AFP

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle

AFP

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

AFP

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

diplômes

AFP

Cameroun: diplômés et candidats

Cameroun: diplômés et candidats

Larbi Amine - Lemag

L’Algérie amère

L’Algérie amère

Larbi Amine - Lemag

L’Algérie amère

L’Algérie amère