mis à jour le

«Y’en a marre»

«Macky Sall n'a pas le droit de nous décevoir», c'est en substance l'appréciation faite par le coordonnateur du mouvement Y'en a marre qui a tiré un bilan peu reluisant des douze premiers mois de Macky Sall au pouvoir. Fadel Barro estime que, sur plusieurs dossiers, rien n'a été fait. Ce qui explique que son mouvement continue de mettre la pression. Car, pour le y'en a mariste, Macky Sall n'a pas droit à l'erreur. «Il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Après un an, ce serait injuste», a dit le journaliste, coordonnateur du mouvement, à nos confrères de Jeune Afrique qui l'ont invité à analyser les douze premiers mois de Macky Sall au pouvoir. Néanmoins, Fadel Barro constate avec amertume que sur un grand nombre de questions, les sénégalais sont restés sur leur faim. «Macky Sall ne rassure pas les sénégalais. Sur la question de la vie chère, rien n'a été fait. Les prix ont baissé, au début mais, ils ont vite remonté. Et on ne sent pas, chez le Président, une véritable détermination pour y remédier», déplore-t-il. Au sujet de la traque des biens mal acquis, reconnaissant que c'est une revendication forte des sénégalais, M. Barro regrette qu'elle soit politisée. «Nous avons parfois l'impression que la justice ne sert qu'à faire de la politique. Et pour l'heure, il n'y a pas de résultats probants», martèle-t-il, invitant le chef de l'Etat à redresser la barre.
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye