mis à jour le

Cérémonie de remise du prix Kéba Mbaye pour l’éthique 2012 : «L’homme de justice primé»


Pour illustrer les idéaux du juge Kéba Mbaye, en matière d'éthique, la fondation Kéba Mbaye a retenu de décerner, tous le deux ans, un prix Kéba Mbaye pour l'éthique, à une personne physique ou morale qui, par ses actions, son comportement, ses projets, s'est distinguée dans la promotion et la défense de l'éthique. Ainsi, pour cette deuxième édition, le jury a choisi le Sénateur Français, Robert Badinter qui remplace Amadou Toumani Touré, ex-président malien.
Il s'agit de récompenser pour 10 milles euros, un diplôme, un comportement particulièrement éthique, dans les domaines de développement durable et solidarité, paix et dialogue des civilisations, promotion des valeurs universelles des droits de l'homme. Et le jury a été convaincu que Robert Badinter a rempli tous les critères pour remporter le prix Kéba Mbaye pour l'éthique. Le lauréat absent, pour des raisons de santé, a pu, cependant, s'exprimer, à travers une vidéoconférence. «Les justiciables attendent que justice leur soit rendue», dira-t-il, conseillant à l'homme ou la femme de justice, dans une démocratie, d'avoir une connaissance du droit, un sens élevé de la mission du magistrat, qu'il s'agisse de juger des êtres humains, des Etats ou des lois. Car, quels que soient leurs niveaux, ce qu'attentent les justiciables, c'est que justice leur soit rendue, selon Badinter, représenté par Guy Canivet, magistrat français et membre du Conseil constitutionnel. Pour le lauréat, recevoir le prix Kébé Mbaye pour l'éthique est assurément un grand honneur. «J'y suis d'autant plus sensible que mes liens avec le juge Kéba Mbaye étaient anciens et forts», confessera-t-il, se prononçant sur sa rencontre avec le défunt juge Kéba Mbaye à qui il était lié par une forte amitié qui mûrira avec le temps. Venu présider la cérémonie de remise du prix, le président de la République, Macky Sall, a félicité Robert Badinter. «Le combat du récipiendaire résume toute ma volonté d'instaurer un Etat de droit, dira le chef de l'Etat. Ceci, grâce à son parcours exceptionnel».
Cheikh Moussa SARR
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

cérémonie

AFP

CAN: Libreville aux couleurs du Cameroun pour la cérémonie de clôture

CAN: Libreville aux couleurs du Cameroun pour la cérémonie de clôture

AFP

Kenya: amnistie sur l'ivoire avant une grande cérémonie de crémation

Kenya: amnistie sur l'ivoire avant une grande cérémonie de crémation

AFP

Kenya: cérémonie interreligieuse

Kenya: cérémonie interreligieuse

prix

AFP

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale

AFP

Afrique de l'est: sécheresse et forte hausse des prix alimentaires

Afrique de l'est: sécheresse et forte hausse des prix alimentaires

AFP

Afrique: la hausse des prix redonne le moral

Afrique: la hausse des prix redonne le moral

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012