mis à jour le

Conférence nationale de l’ADEMA : La ruche fait bloc derrière la candidature de Dramane Dembélé

Le clash attendu n'a pas eu lieu. En tout cas pas pour le moment. Nombreux sont les maliens qui s'attendaient à voir l'ADEMA se donner en spectacle lors de sa 2ème  conférence nationale, organisée le 14 avril 2013, au CICB, pour le choix de son candidat à l'élection présidentielle de juillet 2013. Pire, certains avaient même prédit l'implosion de la ruche de ces assises. Mais, il n'eut rien. A part un petit son discordant de Me Kassoum Tapo qui a vite fait de revenir dans les rangs, le choix du CE ADEMA de présenter Dramane Dembélé comme candidat du parti à l'élection présidentielle de juillet 2013, a été entériné par la conférence nationale convoquée a cet effet.

L'ADEMA a son candidat pour l'élection présidentielle de juillet 2013. Il s'appelle Dramane Dembélé. Il a 46 ans. Il a été désigné le 14 avril 2013, par acclamation des délégués venus de toutes les sections du parti pour participer à la conférence nationale. «  Nul doute que cette conférence de désignation de candidat n'est pas ordinaire ! Parce qu'elle n'obéit pas au schéma habituel des conférences annuelles. Elle n'est pas ordinaire aussi et surtout par l'enjeu qu'elle représente pour le Parti et le pays tout entier. Son objet est plus que sensible, délicat et pouvant être périlleux dans certains cas », avait indiqué Ibrahima Ndiaye, Président par intérim du parti ADEMA, à l'ouverture des travaux. Selon lui, choisir un candidat pour présider le Parti ou pour assurer le premier rôle à la tête de l'Etat, a toujours été un exercice difficile et très difficile. Pour preuve, il a rappelé  le départ  en 1994  du Président par intérim de l'époque pour créer le MIRIA. Il n'a pas oublié le départ du président du parti de l'époque, suivi de la création du RPM en 2000. Il a aussi rappelé qu'en 2002, avec le départ du 3ème  Vice-président du parti, l'URD sera créée. « Nous voila de nouveau en face d'une épreuve similaire mais cette fois-ci dans un contexte plus que périlleux que traverse le Mali dans toutes ses composantes », a-t-il déclaré. Avant de rappeler qu'avec la crise que vit notre pays, les attentes du peuple sont : la fin de la guerre et de l'insécurité, le retour à la normalité dans les zones libérées, la réconciliation nationale au nord comme au sud, la relance économique et la normalisation de la coopération internationale. Selon lui, toutes ses attentes ont été désignées par le peuple ADEMA, sous forme de messages adressés au parti. Ce sont : l'intégration de la question de la crise que vit le pays comme élément fondamental, sauvegarder l'unité et la cohésion du parti, participation aux élections présidentielles avec un candidat interne, éviter d'autres fractures, d'autres déchirures qui pourraient menacer l'existence de l'ADEMA du fait d'un contexte ou les partis politiques sont fortement décriés et l'ADEMA tout particulièrement, créer les conditions les meilleurs pour une candidature consensuelle. Face à toutes ces exigences, il dira que le comité  exécutif de l'ADEMA, en guise de réponse, a décidé de présenter un candidat interne aux futures élections présidentielles, a pris l'engagement de mettre fin  à l'angoisse et à la psychose du risque d'affaiblissement ou d'éclatement par la mise en place d'une Commission de bons offices et l'acceptation et la soumission à la conférence nationale d'un candidat du comité exécutif à l'élection présidentielle  de 2013. « Aujourd'hui, il vous revient d'entendre l'appel des militantes et des militants, leurs angoisses et leurs frustrations, Il s'agit aujourd'hui également de mettre hors de tout danger le parti », a-t-il lancé aux délégués.  Avant de leur dire que « le Comité exécutif a fait son choix et vous demande de le valider », a-t-il indiqué. Avant d'ajouter qu'à la sortie de cette conférence, l'ADEMA aura choisi son candidat et veillera à ce qu'il bénéficie du soutien et de l'accompagnement de tout le parti. « C'est ce qu'ont voulu les militants, en mettant en exergue le caractère consensuel du choix si l'on veut gagner », a-t-il indiqué. Ce cri de c½ur de Iba Ndiaye pour la cohésion du parti a été entendu. Et toutes les sections sans exception, ont approuvé le choix de Dramane Dembélé comme le candidat de l'ADEMA à l'élection présidentielle de juillet 2013, dans une unanimité qui invite à la prudence. Pour celui qui suit l'ADEMA depuis quelques années, il ne serait pas surprenant de voir des barons se positionner derrière d'autres candidatures. « Que Dieu nous donne la force pour répondre aux attentes du peuple ADEMA et du peuple malien », a indiqué Dramane Dembélé, une fois que ses camarades ont porté leur choix sur lui pour défendre les couleurs du parti. Dramane Dembélé est désigné candidat de l'ADEMA, mais attendons  de voir ce que certains barons de la ruche va lui réserver en terme de soutien.

Assane Koné

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

conférence

AFP

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

AFP

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

AFP

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature