mis à jour le

Bouteflika : « La beauté de l’Algérie ne suffit pas pour la relance du tourisme »

L'Algérie ne peut pas se reposer longtemps sur ses acquis. En tout cas dans le domaine touristique, le pays devra apprendre à développer son potentiel et ne plus se contenter de la beauté de son paysage.

Même le président de la République algérienne le reconnaît. L'Algérie est un beau pays mais cela ne suffit pas, elle doit apprendre à utiliser cet atout, sans quoi le tourisme restera au point mort. "La beauté de l'Algérie ne suffit pas pour la relance du tourisme dans notre pays qui reste tributaire de notre capacité à transformer ce potentiel en produits touristiques de qualité qui lui confèrent une dimension à la hauteur de ses atouts", a estimé Abdelaziz Bouteflika, dans un message aux participants aux assises nationales du tourisme.

Pour ce faire, le président a rappelé les différents programmes parallèles mis en place afin de promouvoir le territoire algérien dans le cadre du Schéma directeur d'aménagement touristique (SDAT). "L'extension du réseau autoroutier, autoroute est-ouest et ses pénétrantes, les routes du littoral, l'autoroute nord-sud, l'autoroute des hauts plateaux, la modernisation du réseau ferroviaire, le métro d'Alger et les Tramways d'Alger, Oran et Constantine et bien d'autres projets aussi grandioses", a-t-il rappelé seront des avantages pour le développement du tourisme algérien. Il a même évoqué des mesures légales avec des "dispositions prises par l'Etat pour encourager l'investissement et l'activité touristique dans le cadre des mesures fiscales et parafiscales incitatives qui figurent dans les différentes lois de finances et celles relatives au foncier".

 "Tous ces programmes profiteront inéluctablement au secteur du tourisme, un secteur horizontal par excellence interdépendant avec plusieurs autres secteurs soulignant "la nécessaire mobilisation de tous" pour réunir les conditions et l'environnement favorable à son développement et son essor », a ajouté Bouteflika dans son message.

Le tourisme est un atout et un handicap pour l'Algérie. Le pays ne parvient pas à l'inverse de ses voisins à attirer les touristes, à cause de la cherté des billets, par manque d'infrastructures, ou encore en raison d'un parc hôtelier inefficace et insuffisant et de  trop peu de propositions touristiques concrètes. Le gouvernement vise à remédier à ces failles dans un premier temps afin de développer le tourisme national dans un premier temps, et pourquoi pas être une référence internationale en matière touristique dans les années à venir ?

La rédaction avec APS

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Bouteflika

Politique

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

AFP

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

AFP

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu

beauté

AFP

Soufisme: quand l'art dévoile la beauté divine

Soufisme: quand l'art dévoile la beauté divine

AFP

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour  lutter contre les préjugés

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour lutter contre les préjugés

Beauté

Le «grossifesse», la mode dont les Ivoiriennes sont folles

Le «grossifesse», la mode dont les Ivoiriennes sont folles