mis à jour le

Algérie : grève lundi dans les écoles

Le Conseil national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique Elargi (Cnapeste) appelle ses adhérents à observer deux jours de grève les 15 et 16 avril. Dans un communiqué qu'il a rendu public ce dimanche, soit à la veille du débrayage, le Cnapeste  explique que le recours à la protestation est décidé à l'issue de la réunion extraordinaire du bureau national samedi, 13 avril. Laquelle décision s'appuie sur les rapports émanant des réunions de wilayas tenues le 9 avril. Le syndicat rappelle que le ministère de l'Education nationale a été saisi le 4 avril d'une communication faisant fois d'un préavis de retour imminent à la protestation. Cinq points principaux sont revendiqués par le syndicat : les primes du sud, le logement, l'application du statut particulier, la médecine de travail, et celui des ½uvres sociales. Ainsi décidée, cette grève va précéder la journée de protestation qui aura lieu le 17 avril à l'appel de l'Unpesf et du Cla.  

Algérie

AFP

Rajoy en visite en Algérie

Rajoy en visite en Algérie

AFP

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

Des footballeurs binationaux en mal de carrière rebondissent en Algérie

AFP

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

Immigration: le ministre français de l'Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

grève

AFP

Zimbabwe: les infirmières mettent fin

Zimbabwe: les infirmières mettent fin

AFP

Angola: fin de la grève des enseignants

Angola: fin de la grève des enseignants

AFP

Guinée: fin de la grève des enseignants, un tué dans une manifestation de l'opposition

Guinée: fin de la grève des enseignants, un tué dans une manifestation de l'opposition

écoles

AFP

Les écoles fermées en Zambie pour cause d'épidémie de choléra

Les écoles fermées en Zambie pour cause d'épidémie de choléra

AFP

Baisse des contrats aidés

Baisse des contrats aidés

AFP

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine