mis à jour le

On vous le dit

Sonatrach, entre la compétence et le social !   Après un long prélude sur quelques exemples de réussite de sociétés multinationales exerçant dans le secteur des hydrocarbures, le PDG de Sonatrach, Hamid Zerguine,  a avoué que «faire dans le social, en matière de recrutement, a toujours été une dominante chez Sonatrach». Confrontant deux approches différentes de réussite adoptées par deux firmes multinationales, M. Zerguine dira que l'entreprise algérienne est toujours en phase de recherche d'un modèle de développement qui lui soit adéquat ! «Sonatrach prendra les meilleures compétences universitaires», a-t-il insisté lors de la journée «Université Industrie/Entreprise : un partenariat d'avenir», organisée, jeudi, par l'université Saâd Dahlab de Blida, en collaboration avec l'association patronale CEIMI. Entre le social et la compétence, Sonatrach peine à trouver son chemin... Des caves transformées en locaux à Boumerdès   Plusieurs appartements ont été transformés, ces derniers mois, en locaux commerciaux sans aucune autorisation. Ce qui a encouragé d'autres citoyens à accaparer des caves d'immeubles en les exploitant comme bureaux. C'est le cas au niveau du centre-ville de Boumerdès près de l'école primaire, où des locataires viennent d'entamer des travaux pour l'ouverture de bureaux au niveau des caves. Bien que les autorités aient été alertées, aucune mesure n'a été prise pour stopper ces travaux. Ces opérations de transformation sont faites en violation du  décret  83-666 du 12 novembre 1983, fixant les règles relatives à la location, à la copropriété mais aussi du code civil qui indique, dans son article 47, qu'aucun propriétaire ne pourra demander la licitation des parties communes de l'immeuble. Une raie Manta géante pêchée à Collo   Une raie Manta géante a été pêchée, jeudi dernier, par le patron d'un petit métier du port de Collo, à l'ouest de Skikda. D'un poids dépassant les trois quintaux, longue de 2 m et large de plus de 3 m, elle se caractérise aussi par la longueur impressionnante de son fouet qui dépasse 2,5 m. Cette pêche miraculeuse est la première du genre à Collo, où les marins affirment n'avoir jamais vu un poisson pareil. Seulement, en dépit du fait qu'elle soit comestible, les habitants de Collo n'ont pas eu le privilège de goûter aux trois quintaux de chair de la Manta, qui semble avoir été expédiée ailleurs. A relever que la raie Manta appartient à la famille mobulidae des raies géantes. Son appellation signifie «manteau» en langue espagnole, en référence certainement aux formes géantes de ses nageoires. Elle est aussi appelée «diable des mers» parce qu'elle porte deux cornes minuscules à l'avant de la tête.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien