mis à jour le

Le RCD et le MAK marcheront à Tizi Ouzou

Les appels à la marche  sont soutenus par le collectif des étudiants de l'université Mouloud Mammeri. La Kabylie s'apprête à célébrer le double anniversaire de Tafsut Imazighen et du Printemps noir. Des manifestations sont programmées, cette semaine, dans les trois wilayas de la région. Le RCD annonce une marche qui s'ébranlera, le 20 avril à 11h, de l'entrée principale du campus universitaire de Hasnaoua pour rejoindre la place de l'ancienne mairie, actuel musée de la ville de Tizi Ouzou. «Pour la reconnaissance de tamazight langue officielle» et «Pour un Etat démocratique et social» sont, entre autres, les mots d'ordre de cette action. «Le RCD, porteur de l'ambition démocratique et sociale, héritée du congrès de la Soummam qui a inspiré avril 1980, appelle les citoyens, les forces sociales et démocratiques, les associations culturelles, les organisations des jeunes et les étudiants à une large mobilisation pour célébrer le 20 Avril, dans l'unité et la fraternité», lit-on dans la déclaration du parti Mohcine Belabès. Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) avait déjà lancé un appel aux citoyens à battre le pavé en empruntant, le même jour à 10h, le même itinéraire que la marche du RCD. Les appels à la marche lancés par le MAK et le RCD sont soutenus par le collectif des étudiants de l'université Mouloud Mammeri, selon un militant du MAK. Par ailleurs, les anciens animateurs du mouvement des archs ont choisi, de leur côté, d'organiser un recueillement, le 18 avril à Beni Douala, sur la tombe de Guermah Massinissa, première victime des évènements de Kabylie, nous a indiqué un ancien délégué de la CADC. Le comité de l'Institut des sciences économiques, pour sa part, ne sera pas en reste de la célébration du 20 Avril. Il a, en effet, mis sur pied un programme d'activités ponctué par des conférences animées, entre autres, par Moussa Tamadartaza (sénateur FFS), Hakim Saheb (ancien député du RCD), Bouaziz Aït Chebib (président du MAK) et Youcef  Tazibt (cadre du PT). Par ailleurs, notons que dans les communes de Tigzirt, Iflissen, Aghribs, Bouzguène, Azazga, Aïn El Hammam et Ouadhias, plusieurs associations ont décidé de marquer l'évènement, notamment par des expositions et autres activités artistiques. Du côté de l'administration, le directeur de la culture prévoit, pour aujourd'hui, un point de presse pour annoncer le programme des festivités de la semaine culturelle pour la célébration du 23e anniversaire du Printemps berbère. La revendication principale qui revient, chaque année à la même occasion, est l'officialisation de tamazight qui a été, pour rappel, consacrée langue nationale en 2002. Plusieurs acquis ont été également arrachés à la faveur de décennies de combat comme l'enseignement de tamazight qui enregistre toutefois un recul remarquable ces dernières années, si l'on se réfère aux déclarations du secrétaire général du Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA), Youcef Merrahi, qui a maintes fois tiré la sonnette d'alarme sur l'enseignement de tamazight qui ne cesse de reculer et a même disparu dans certaines wilayas. Il a aussi préconisé la création d'une académie pour une véritable prise en charge de ce dossier.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

RCD

Contributeur AF

TRIBUNE. Panique clanique et verrou autoritaire : le RCD s’insurge contre la négation des libertés

TRIBUNE. Panique clanique et verrou autoritaire : le RCD s’insurge contre la négation des libertés

La rédaction

Le RCD est-il sur le point de soutenir Benbitour ?

Le RCD est-il sur le point de soutenir Benbitour ?

MAP

RCD - Algérie : Le dernier remaniement ministériel consacre "l'institutionnalisation de la médiocrité et du pillage"

RCD - Algérie : Le dernier remaniement ministériel consacre "l'institutionnalisation de la médiocrité et du pillage"