mis à jour le

Litiges autour des 87 Hectares de Gouana : Les précisions du Président de la FENASCOH Moussa Koné

« Contrairement à ce que certains pensent, le choix du site de Gouana ne vient pas des coopératives d'habitat, mais du gouvernement ». Autrement dit, Madame  Sissoko Kadiatou Kouyaté, s’est trompée de cible en  s’attaquant à Moussa Koné qui n’est pour rien dans cette affaire.

Pour lever toute équivoque, il a tenu à donner des précisions  sur le site de Gouana  qui  selon lui  a été cédé  depuis 2006  aux coopératives d'habitat en bonne et due forme.  L’état, dans sa recherche foncière et de mise à disposition  des sociétés coopératives de construction immobilières, avait chargé la préfecture  de Kati de procéder  au retrait  de  concessions rurales officielles et villageoises du village de Gouana et Missala,  qui avaient dans le passé, fait l’objet de lotissement  et dont la plupart des parcelles n’ont pas été mises en valeur. Ainsi, par Arrêté N° 08-031/GRKK- CAB en date du 28 Mars 2008,  Soungalo Bouaré, gouverneur de la région de Koulikoro, autorisait la cession directe des parcelles de terrain du cercle de Kati sises à Gouana dans la région de Koulikoro, à diverses coopératives membres de l’Union des Sociétés Coopératives  de Construction Immobilière du Mali (UCOOCIMA.

A travers cet arrêté, le  gouvernement a octroyé à plusieurs coopératives d'habitat, des terrains à usage d'habitation. Au total, 23  coopératives  ont bénéficié de parcelles  dont ont  entre autres  la coopérative d’habitat du service des domaines  de l’Etat et du cadastre ( TF N° 29506, superficie 8 ha 00a63ca); la coopérative d’Ondoto- Stomatologie (TF  N°29521 , superficie 3ha8a68ca), la coopérative  » DJiguiya  » de la Garde nationale du Mali (TF N° 29524 , superficie  1 ha99a77 ca)...Cette décision du gouvernement a fait l'objet d'une vive contestation par certaines personnes, surtout Mme Sissoko qui penserait que c’est Moussa Koné qui a usurpé sa concession rurale.

Aux dires de Moussa Koné ledit  site de Gouana d'une superficie de 87 hectares  a été  rétrocédé aux différentes coopératives, par le gouvernement   et cela ne saurait être une usurpation de sa part. A ce jour, toutes les conditions légales sont remplies et les travaux de traçage et de morcèlement ont commencé. Au même moment, certaines personnes, qui ne cherchent à comprendre et se trompent de cible,  se lèvent pour crier à la spéculation foncière sur ce site. Aussi d'accuser  la CONASCOH-Mali à travers son président  comme  auteur de leur expropriation. Alors qu'une commission de recensement et d'évaluation des réalisations sur les concessions rurales officielles et villageoises sises à Gouana rive gauche avait été créée  par décision n°143/CKTI -P. C'est à la date du Mercredi 19 Aout 2009 que le Préfet de Kati  Ibrahima Mamadou Sylla pris  la décision de retrait et de purge des concessions rurales de la zone octroyée aux Sociétés coopératives d'habitat (UCOOCIMA -BTP).

Le Président de la FENASCOH  reconnait qu'avant cette date, ce site faisait l'objet de lotissement régulier de la commune rurale de Kalabacoro, relevant du cercle de  Kati. Et les bénéficiaires disposaient déjà des lettres d'attribution et des titres provisoires sur les parcelles qui leur avaient été attribuées par les services techniques du cercle de Kati. Aussi ajoute -t-il  c'est à la demande du gouvernement que ces titres et lettres d'attribution ont été annulés. Et le site a, ensuite, fait l'objet de titre foncier et rétrocédé, en bonne et due forme,  aux coopératives d'habitat. Des procédures de recasement des victimes avaient été entamées par  le gouvernement et les services  des Domaines de Kati. Si certaines personnes concernées par cette situation ont salué la décision des Domaines de Kati, d'autres  sont de mauvaise foi. Aussi, Moussa Koné d'ajouter  que les titres fonciers, dont disposent  les coopératives d'habitat sont inattaquables.En outre, certains tentent de faire le lien entre cette affaire de Gouana et sa relation avec le président de la transition.

Selon lui, « En 2006, le Pr Dioncounda Traoré ne savait pas qu'il allait être président de la transition. Et moi, c'est par hasard que je me suis retrouvé Président de la FENASCOH qui n'a autre objectif que d'aider les populations, à faibles revenus à disposer d'un toit ».

En tout cas tôt ou tard la vérité finira par jaillir sur cette affaire  dite des 87 Ha de Guanna.

Coulou

président

AFP

Afrique du Sud: les encombrantes "casseroles" du président Zuma

Afrique du Sud: les encombrantes "casseroles" du président Zuma

AFP

Afrique du Sud: Nkosazana Dlamini Zuma, l'énigmatique "ex" du président

Afrique du Sud: Nkosazana Dlamini Zuma, l'énigmatique "ex" du président

AFP

Zimbabwe: le président Mnangagwa veut consolider son autorité sur le parti au pouvoir

Zimbabwe: le président Mnangagwa veut consolider son autorité sur le parti au pouvoir