mis à jour le

Sellal met en garde contre la manipulation

C'est à partir de la wilaya d'Oran et devant des représentants de la société civile que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a décidé de réagir aux émeutes qui ont secoué ces derniers jours la ville de Ouargla, après l'affichage d'une liste de bénéficiaires de logements. Oran. De notre envoyée spéciale «Je n'arrive pas à comprendre. Le recours à la destruction des biens publics est-elle la solution appropriée ?», s'est interrogé, sur un ton sévère, le chef de l'Exécutif. Le Premier ministre n'écarte pas la possibilité de manipulation de la part de personnes «malintentionnées», qui tentent de saborder les efforts entrepris pour promouvoir la transparence dans la distribution de logements. De l'avis de M. Sellal, dans notre pays, le citoyen souffre d'une crise de confiance dans les institutions étatiques. «Le peuple doit avoir confiance en l'Etat. Nous devons nous faire mutuellement confiance si l'on aspire à aller de l'avant», exhorte le Premier ministre. Pour appuyer ses propos, Abdelmalek Sellal annonce qu'un total de 198 000 logements, tous programmes confondus, ont été réalisés et sont prêts à être distribués à l'échelle nationale. Toujours dans le domaine de l'habitat, le ministre a donné ordre pour une accélération de la cadence pour la réalisation de 1,5 million de logements. Dans ce sens, il a appelé à l'adoption du mode de pré-affectations de logements dont le taux d'avancement des travaux a atteint les 80%. Le Premier ministre a eu une rencontre avec les représentants de la société civile dont il a écouté les préoccupations axées essentiellement sur la crise du logement et le chômage. «Nous devons préserver Sonatrach» Il a, à l'occasion, réaffirmé que la bureaucratie leste tout effort de développement. Il dira que pour venir à bout du chômage, l'unique solution est d'activer l'entreprise créatrice de richesses et de faciliter l'acte d'investir. De son avis, Sonatrach est une entreprise économique n'ayant pas les capacités de recruter tous les demandeurs d'emploi. «Sonatrach peut dans la mesure du possible offrir des postes aux personnes qui ont des qualifications, mais il ne faudrait pas aussi mener cette entreprise à la faillite ; nous devons la préserver...», plaide M. Sellal. Il explique qu'il avait demandé encore une fois, au ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, à ce que Sonatrach déploie le maximum d'efforts pour ouvrir de nouveaux domaines d'emploi au profit des jeunes Algériens, tout en prenant en considération ses besoins, ses intérêts et sa situation financière. La politique du gouvernement, selon Abdelmalek Sellal, est claire et consiste à aller jusqu'au bout pour assurer des emplois aux chômeurs. Seulement, le Premier ministre reconnaît qu'en Algérie, la bureaucratie est un sérieux problème qui a créé des entraves, notamment pour ce qui est des investissements. Pour lui, le gouvernement ne lâche pas prise puisqu'il est déterminé à poursuivre la lutte contre ce phénomène... L'autre phénomène que M. Sellal n'a pas trouvé anodin est celui de la réévaluation de certains chantiers dont la date de lancement remonte parfois à 2001 et 2007. Dans ce sens, le Premier ministre a donné instruction pour débloquer une somme de 12 milliards de dinars pour la finalisation d'un complexe olympique à Oran. Par ailleurs, il a rappelé la politique de la concorde civile, initiée par le président de la République, la qualifiant du «projet du siècle». De son avis, les Algériens devraient être tolérants et humanistes...  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Sellal

Djamila Ould Khettab

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Contributeur AF

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Abdou Semmar

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !

garde

AFP

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

AFP

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

AFP

Tunisie: mise en garde contre un dérapage dans le sud, en ébullition

Tunisie: mise en garde contre un dérapage dans le sud, en ébullition