mis à jour le

Conférence de cadres du PDES : Resserrer les rangs pour relever les défis

Le parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), 3ème force politique du Mali , a tenu le samedi dernier au CICB, sa première conférence des cadres depuis les événements de mars  2012. Cette conférence, était une aubaine pour les cadres du parti venus de la région de Koulikoro et du district de Bamako pour parler de la vie du parti et mettre les stratégies en place pour les échéances électorales à venir. En absence de Ahmed Diane Semega,  président du parti, c'est  le Dr Ousmane Bah,  vice – président, qui a présidé la cérémonie, en présence des cadres du parti et des responsables du FDR venus apporter leur soutien au PDES, membre du regroupement.

D'entrée de jeu, le Dr Ousmane Bah a tenu à déplorer le saccage du siège du parti lors des événements du 22 mars où tout a été détruit, rendant du coup difficiles  les rencontres des militants. Mais grâce à  la volonté des militants à assumer le bilan des dix dernières années et le rôle joué par le parti  sur l'échiquier politique, le parti s'est doté d'un nouveau siège à l'ACI 2000. A ses dires, depuis les premières  heures du coup d'état, le PDES s'est battu pour le retour à l'ordre constitutionnel dans son intégralité et à même contribué à l'effort de guerre à hauteur de dix millions lors d'un meeting dans la ville garnison de Koulikoro.

Se référant à la gestion de la transition, M.Bah dira que s'il y a eu une situation que le parti a eu à subir et à déplorer, c'est surtout la relève systématique des cadres du parti de la gestion du pays depuis le coup d'Etat. A l'entendre, d'aucun s'évertue dans  des milieux, et par tous les moyens, à faire porter au PDES seul le chapeau des aspects négatifs des administrations précédentes alors qu'il n'existe pas un seul parti important dans ce pays qui n'ait pas participé, parfois massivement et durant tous les mandats, à cette gestion consensuelle des affaires publiques.

A ses dires, le traitement tout particulier auquel le parti est soumis ne doit ni inciter au découragement, ni faire  perdre de vue les nobles ambitions du parti pour le Mali.  Aussi, il dira que le parti assume sans complexe le bilan de la gestion consensuelle du pays pendant ces dix dernières années. Pour ce fait, le parti a également l'impérieuse obligation de tirer toutes les leçons de cette gestion en reconnaissant les erreurs commises, erreurs souvent communes  à la classe politique  entière.  Il faut noter que le PDES est la 3ème force politique avec 15 députés à l'assemblée nationale, 865 conseillers communaux et 47 maires.

STT

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

conférence

AFP

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

AFP

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

AFP

Afrique du Sud: des milliers de manifestants contre le sida en amont d'une conférence internationale

Afrique du Sud: des milliers de manifestants contre le sida en amont d'une conférence internationale

cadres

AFP

Rwanda: libération d'un des cadres des FDU

Rwanda: libération d'un des cadres des FDU

AFP

Côte d'Ivoire: trois cadres du parti de Gbagbo placés en détention

Côte d'Ivoire: trois cadres du parti de Gbagbo placés en détention

AFP

Burkina: le parti de Compaoré accuse la police d'avoir arrêté deux de ses cadres

Burkina: le parti de Compaoré accuse la police d'avoir arrêté deux de ses cadres

défis

AFP

Tunisie: vaste remaniement ministériel face aux défis économiques et sécuritaires

Tunisie: vaste remaniement ministériel face aux défis économiques et sécuritaires

AFP

Entre islamistes et évangélistes, l'Eglise africaine face

Entre islamistes et évangélistes, l'Eglise africaine face

AFP

CAN: Ibenge, les défis d'un Ch'ti Léopard

CAN: Ibenge, les défis d'un Ch'ti Léopard