mis à jour le

PROJETS DES 2000 LOGEMENTS SOCIAUX DE «JAXAAY» 14.000 sénégalais en danger, du fait de bâtiments hors norme

Le projet de construction de logements sociaux à « Jaxaay» et autres sites dans la banlieue risque d'être une véritable bombe sociale, si l'on en croit l'ordre des architectes du Sénégal qui note que les constructions ne répondent pas aux normes et pourraient engendrer des drames, vu que 14.000 Sénégalais devraient bénéficier de ce projet de recasement.


L'ordre des architectes du Sénégal a averti, hier, du danger imminent qui guette les quelques 14.000 sinistrés devant être résidents des 2000 logements sociaux que l'Etat va mettre à leur disposition, au mois de Juin, d'après une promesse de Khadim Diop, ministre de la Restructuration et de l'Aménagement des zones inondées. Mais, selon l'ordre, cette promesse ne sera déjà pas tenue. «Les logements ne seront pas prêts au mois de Juin. Nous, en tant que professionnels, nous voulons leur dire, dès à présent, que leur rêve ne se réalisera pas, même s'il construisait, nuit et jour. Sur le plan financier et du management les entreprises qu'ils ont choisi, ils n'arriveront pas à le faire», a dit Thiao Kandji, membre de l'ordre des architectes. Qui en outre, explique que les architectes ont été écartés de la procédure, parce que l'Etat ne voulait pas payer les 700 millions de francs CFA d'honoraires. «L'état a dit qu'il n'avait pas d'honoraire à payer aux architectes et nous, on lui a bien signifié que nous sommes au début et à la fin de toute ½uvre architecturale. On est obligé de dire ce que nous pensons et les personnes qui logeront là-bas, seront en danger», a-t-il martelé.
Dans un sens plus large, le Président de l'ordre des avocats Wagui Diop a lui dénoncé que le mémorandum remis à l'Etat pour alerter sur tous ces dangers, n'a pas été suivi de réponses encore moins de réactions. «L'état foule au pied sa réglementation (...) et ne cesse d'annoncer des projets de construction de logements, sans tenir compte de nos suggestions. Le risque est grand de voir se multiplier des projets sans appels d'offre transparent, sans études, se réaliser, par la seule volonté du pouvoir et de ses alliés», a soutenu le Président de l'Ordre.
L'ordre a ainsi appelé les pouvoirs actuels à une concertation large, afin de trouver un consensus pour les trentaines de propositions, avec la publication d'un mémorandum pour «déboucher sur un cadre de partenariat sincère et ouvert, compte tenu des exigences de l'heure», a ajouté Wagué Diop.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

2000

AFP

Athlétisme: nouveau record du monde pour Genzebe Dibaba, sur 2000 m en salle

Athlétisme: nouveau record du monde pour Genzebe Dibaba, sur 2000 m en salle

AFP

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

La rédaction

Algérie : 2000 personnes opérées chaque année

Algérie : 2000 personnes opérées chaque année

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

Sénégalais

AFP

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

AFP

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

AFP

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué