mis à jour le

La vocation de l'enfant : faire la fierté de ses parents !

« Un enfant insensé fait la honte de ses parents » nous enseigne un dicton. Il est courant d'entendre les gens s'interroger sur la provenance d'un enfant après qu'il ait posé un acte. Et c'est dire que tout enfant avant de parler et d'agir doit se dire qu'il est le représentant de ses parents. Et cela doit l'amener à penser aux actes qu'il pose.

Le jeune homme L.S venait de commettre ce que l'on pourrait qualifier de larcin, c'est-à-dire un petit vol. Pris la main dans le sac, il fut hué et il a fallu de peu qu'il ne soit lynché. Au milieu de la foule, on entendit la voix d'une femme d'un certain âge : « ...Mais ce n'est pas vrai...je connais bien les parents de ce jeune homme...ces parents sont de très bonne moralité...ils sont connus de tous pour leur prohibité...mais qu'est- ce que tu fais là ? »

Une autre fois c'est une jeune fille qui s'est permise de porter la main sur une personne âgée et ce fut la consternation. Chacun cherchait à savoir d'où venait cette fille et qui étaient ses parents. « Tel père, tel fils », a-t-on l'habitude de dire ; mais de nos jours c'est plus à tort qu'on le dit, car ce que l'on constate chez les enfants est autre chose à telle enseigne que certains parents vont jusqu'à regretter de voir les enfants porter leur nom.

Porter le nom de son père et le perpétuer est une grande responsabilisé. Je connais une famille dont personne ne voudrait épouser une fille issue de ce milieu. Il en est de même pour les garçons que toutes les jeunes filles rejettent. La raison : c'est une famille qui a une très mauvaise réputation à cause des enfants. Tout enfant, fille ou garçon a de quoi pour bien se conduire dans la société. Il doit savoir quand, comment et où parler et même avec qui parler ; soigner son langage, avoir des mots réfléchis, des gestes et un ton modérés, en se disant qu'il est le représentant de ses parents et de toute la famille. Il se fera le devoir d'éviter tout langage ordurier, des mots déplacés et surtout des gestes indignes.

Il doit souvent se demander de quel sentiment seront animés ses parents en l'entendant parler. Que penseront les autres de lui ? Oui ! Que tout enfant se dise que tout propos sorti de sa bouche doit « contraindre » les autres à l'apprécier et à honorer ses parents. Mais rehausser la réputation de ses parents c'est aussi pour l'enfant le devoir de faire bien son travail que ce soit à l'école, au service ou partout ailleurs. Et que dire alors de sa conduite au quotidien ? Tout en lui doit honorer ses parents et non les couvrir de honte. Je crois pouvoir dire que le plus grand cadeau qu'un enfant peut offrir à ses parents, c'est, à défaut de rehausser leur réputation, de tout faire pour ne pas l'écorcher.

S'il est vrai que le devoir des parents est de tout faire pour que leur enfant n'ait pas à regretter sa venue au monde, il est aussi vrai et important que ces derniers fassent de sorte que leur parent n'ait pas non plus à regretter de les avoir mis au monde.

Le regret que des parents peuvent avoir à exprimer à cause du mauvais comportement de leurs enfants est une tache indélébile qui va jouer sur la santé de ces derniers. Les enfants doivent en prendre conscience car je sais qu'il y'a eu des parents dont l'existence a été écourtée à cause de maladies survenues suite à des nuits de veille et de larmoiement parce qu'ils ne pouvaient plus supporter la façon d'être et de faire de leurs enfants.

Nul ne peut imaginer ce que des parents ressentent devant l'indécence, l'immoralité, et les paroles exécrables de leur enfant. On en est meurtri mais impuissant car un proverbe ne dit-t-il pas que « celui qui a mis au monde un serpent ne peut que se laisser entrelacer par lui ? » Et combien sont-ils ces enfants orphelins de par leur propre faute. Certains parents ont préféré partir pour de bon que de vivre la honte au quotidien. Hélas ! Chaque enfant doit se dire qu'il ne vit pas pour lui-même et pour lui tout seul, mais aussi et surtout pour ses parents, qui en plus de l'avoir mis au monde ont veillé sur lui en le couvrant de leur amour et de leurs soins. Que l'on se comprenne : quand je parle d'enfant, je prends en compte tous les enfants, c'est-à-dire même ceux qui sont adultes et dont certains sont déjà mariés. Oui c'est aussi de ceux-là aussi dont je parle. Ils doivent eux-aussi par la qualité de vie de leur foyer donner de la joie et de la respectabilité à leurs parents. Je connais des parents qui passent le plus clair de leur temps à jouer au sapeur- pompier dans les foyers de leurs enfants. Ces derniers se donnant en spectacle aux voisins, font pleurer et gémir leurs parents. C'est tout sauf être responsable !

Tout parent, à la venue de son enfant se dit comblé de bonheur... Il revient donc à l'enfant, à tout enfant de vivre et de travailler en faisant de sorte que leurs parents ne perdent pas ce bonheur auquel ils ont vraiment droit. Et c'est cela la vocation première de tout enfant.

Roch Audacien D. DAMIBA

Conseiller Conjugal

Email : [email protected]

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

parents

AFP

Nigeria: l'inquiétude des parents des écolières encore captives

Nigeria: l'inquiétude des parents des écolières encore captives

AFP

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

AFP

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus