mis à jour le

BISKRA : Violentes émeutes à Sidi Okba

Fermé, depuis mercredi dernier, par des militants et des sympathisants du FLN et du RND, exigeant la destitution du président de l'APC de Sidi Okba, le siège de la mairie de cette commune, située à 18 km à l'est de Biskra, a été, hier jeudi, le théâtre de violents affrontements entre les contestataires. Ces derniers ont empêché des élus d'y accéder et tenté d'y mettre le feu. Un important dispositif des forces de l'ordre a été déployé pour protéger l'édifice public et ses alentours.   Le maire issu du parti de la liberté et de la justice (PLJ), et deux autres personnes ont été blessés lors de ces affrontements ainsi que 4 policiers.   Les échauffourées n'ont pris fin que jeudi vers minuit, a-t-on appris de sources fiables. On dénombre aussi un nombre indéterminé de blessés dans les rangs des assaillants.   Cinq mois après les élections locales, la situation s'envenime dans cette municipalité où les 19 élus (8 FLN, 6 PLJ et 5 RND), n'ont pas réussi à s'entendre pour constituer un conseil municipal digne de ce nom.     

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Biskra

Maïna F.

Attentats à Biskra et Tizi Ouzou : deux gendarmes et un officier tués

Attentats à Biskra et Tizi Ouzou : deux gendarmes et un officier tués

La rédaction

Des piqûres de scorpion meurtrières à Biskra

Des piqûres de scorpion meurtrières à Biskra

émeutes

AFP

Emeutes au Gabon: "aucun changement" pour la CAN-2017, assure la CAF

Emeutes au Gabon: "aucun changement" pour la CAN-2017, assure la CAF

AFP

Noël sous haute surveillance au Niger, un an après les émeutes anti-chrétiens

Noël sous haute surveillance au Niger, un an après les émeutes anti-chrétiens

AFP

Niger: Pâques sous le signe du "pardon" après les émeutes contre les chrétiens

Niger: Pâques sous le signe du "pardon" après les émeutes contre les chrétiens