mis à jour le

Fête du travail 2013 : Les syndicats préparent un 1er mai sous le signe de l'unité

Dans un climat social en berne, les cinq centrales syndicales les plus représentatives du Sénégal (CNTS, CNTS/FC, CSA, UDTS et l'UNSAS) s'apprêtent à défiler ensemble pour la Fête du travail du 1er mai 2013. A cet effet, ces syndicats donnent rendez-vous, à leurs troupes à partir de 07 heures du matin au Stade Iba Mar Diop où un « massif rassemblement des travailleurs sera organisé». C'est lors d'un point de presse tenu ce matin à la maison des travailleurs Iba Ndiaye Diadji que cette coalition des syndicats a dévoilé cette volonté qui, s'inscrit dans une logique « d'unification du mouvement syndical sénégalais ».

On avait l'habitude de voir les syndicats en ordre dispersé lors du traditionnel défilé du 1er. Cette année, la donne change. Placée sous le thème « Tous ensemble pour le respect des droits syndicaux et un dialogue social renforcé », la manifestation prévue par les cinq syndicats sera l'occasion pour ces derniers de dénoncer la politique sociale du gouvernement, notamment les difficultés auxquelles les populations sont confrontées.
Parmi ces nombreuses difficultés, les syndicalistes mettent en exergue « le pouvoir d'achat » qui « reste très affaibli, du fait du coût élevé de la vie », « les denrées de première nécessité » qui « n'ont pas encore connu la baisse significative de leur prix » ; sans oublier « les pénuries fréquentes de certains produits comme le Gaz, les ruptures dans la fourniture de l'électricité », « le chômage » qui « atteint des proportions inquiétantes », « le secteur de l'éducation » qui « traverse une crise » et la « protection sociale » qui « n'est encore assurée que pour une minorité ».
Dénonçant « les nombreuses atteintes aux droits syndicaux dans nombre d'entreprises », la coalition des centrales syndicales fait savoir qu'elle a « fait suffisamment preuve de patience » pour « permettre au gouvernement de faire le diagnostic de la gestion antérieure ». Mais, un an après, force est de constater que « les choses tardent encore à bouger dans la bonne direction ». D'où la pertinence, pour ces syndicats, d'unir leurs forces, ce 1er mai pour dénoncer cet état de fait et « décliner les principales revendications » des travailleurs.
Toutefois, la coalition des cinq centrales syndicales exprime sa satisfaction sur la décision du gouvernement de baisser la fiscalité sur les salaires. Cette mesure est, pour eux, « un acquis important ressenti par les travailleurs », même s'il « reste encore beaucoup à faire pour améliorer le pouvoir d'achat et relancer le dialogue social dans tous les secteurs professionnels ».
REWMI.COM/AW

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

fête

AFP

Algérie: l'invisible président Bouteflika fête ses 80 ans

Algérie: l'invisible président Bouteflika fête ses 80 ans

AFP

Zimbabwe: l'insubmersible Robert Mugabe fête ses 93 ans

Zimbabwe: l'insubmersible Robert Mugabe fête ses 93 ans

AFP

Nigeria: Maiduguri, berceau de Boko Haram, fête la Saint-Valentin

Nigeria: Maiduguri, berceau de Boko Haram, fête la Saint-Valentin

travail

AFP

Indonésie: Essien sans permis de travail

Indonésie: Essien sans permis de travail

AFP

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

AFP

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013