mis à jour le

Paroisse Sainte Thérèse: Le curé Abbé Mathias Ndiaye victime de chantage satanique

Ce mercredi 10 avril 2013 l'Abbé Mathias Ndiaye, curé de la paroisse Sainte Thérèse de Grand-Dakar a eu la surprise de sa vie de prêtre. A 17 heures 55 minutes, alors qu'il se préparait à présider la messe paroissiale, à 18 heures 30, il a été alerté par ses vicaires qui ont trouvé à l'intérieur de l'église, sous le siège du célébrant principal, derrière l'autel des gris-gris (amulettes). Sur place, après avoir constaté ce sacrilège il a invité les fidèles se trouvant à l'intérieur de l'église pour la messe à venir voir de leurs yeux, ces « missiles » destinés à faire « sauter » leur curé. Qui en veut vraiment à ce prêtre pour oser entrer dans une église, se rendre derrière l'autel, lieu du saint sacrifice, et placer des amulettes diaboliques sous le siège qu'il devait occuper pour présider l'eucharistie ?
L'Abbé Mathias explique qu'en septembre 2012, le secrétariat de la paroisse avait été cambriolé. « A l'occasion de ce cambriolage, une forte somme d'argent avait été emportée. J'ai déposé une plainte contre X à la police, et procédé à un réamnagement interne du personnel travaillant à la paroisse », renseigne-t-il. «Depuis lors, je fais l'objet de menaces et d'intimidation de la part de personnes mal intentionnées. C'est ainsi que le 26 décembre 2012, j'ai trouvé à la porte de mon bureau un sachet rempli de gris-gris » poursuit-il.
Le 2 avril 2013 (Mardi de l'octave de Pâques), ce prêtre reçoit une lettre de menace dont la violence des termes donne froid dans le dos. Mais elle lève un coin du voile sur les reproches que son auteur, qui avance le visage masqué, porte à l'endroit de ce curé : « Depuis que vous êtes ici, nous n'avons plus la paix...Vous ne faites que ce que vous voulez ». Pour retrouver cette paix, cet « anonyme »nourrit le désir noir de « faire vivre l'enfer » à l'Abbé Mathias ; « de mener une guerre fatale » contre lui ; de le « faire souffrir cruellement mais lentement »... « Si vous voulez avoir la paix, vous devez quitter la paroisse... »
Ce qui s'est passé mercredi survient huit jours seulement après la lettre de promesse et de menace de mort...
Paradoxalement, l'Abbé Mathias affiche une sérénité à toute preuve. C'est seulement après avoir célébré la messe, qu'il a déposé mercredi sa plainte à la police. Il a prié et jeté au loin ces amulettes. Il bénéficie du soutien de ses paroissiens. Tout au long de l'entretien, que nous avons eu avec lui, ces derniers n'arrêtaient pas de l'appeler au téléphone pour lui exprimer leur soutien et leur solidarité

PAR SEDICOM

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

victime

AFP

L'Afrique victime colatérale de la Fed, de la BCE et du Brexit

L'Afrique victime colatérale de la Fed, de la BCE et du Brexit

AFP

Gabon: victime du pétrole, Port-Gentil redoute "la moindre étincelle"

Gabon: victime du pétrole, Port-Gentil redoute "la moindre étincelle"

AFP

Le dictateur tchadien Habré versera jusqu'

Le dictateur tchadien Habré versera jusqu'

chantage

AFP

Chantage au roi du Maroc: la Cour de cassation met l'enquête

Chantage au roi du Maroc: la Cour de cassation met l'enquête

AFP

Chantage au roi du Maroc: l'enquête validée, les journalistes perdent une manche

Chantage au roi du Maroc: l'enquête validée, les journalistes perdent une manche

AFP

Les journalistes soupçonnés de chantage au roi du Maroc attaquent le JDD

Les journalistes soupçonnés de chantage au roi du Maroc attaquent le JDD