mis à jour le

Une Force d’Intervention Rapide composée de soldats sénégalais et commandée par le Colonel Nguirane N’Diaye

Le colonel Nguirane N'Diaye, le commandant du contingent sénégalais de la Misma à Mopti, rassure quant à leur détermination à réussir leur mission de force d'intervention rapide, comme vous pouvez le lire dans l'interview qu'il nous a accordée lors de notre passage dans la région.

L'Enquêteur : Mon commandant, pouvez-vous nous donner la mission principale du contingent sénégalais à Mopti ?

Le Colonel Nguirane N'Diaye : Il s'agit pour nous, en tant que force d'intervention rapide de la force Misma, de nous déployer là où le commandement décide et pense, qu'à partir de là nous pouvons intervenir au profit de toutes les forces qui sont déployés au Mali. Il s'agit d'abord de San, la zone de mise en condition opérationnelle et  de Sévaré qui est le Poste de Commandement de la force de réaction rapide confiée au Sénégal.

L'Enquêteur : Concrètement, en quoi votre action sur le terrain participe-t-elle à la réussite de la mission des autres contingents déployés à Mopti ?          

Le Colonel Nguirane N'Diaye : La force d'intervention rapide est une force qui est déployée sur un théâtre des opérations pour venir en aide sous forme de soutien ou d'appui aux forces qui sont engagées aux combats. Donc à partir d'un certain moment du combat, il peut y avoir besoin d'un appui quelconque sous forme de man½uvre ou sous forme de feu. C'est pourquoi, il y a le génie militaire et l'artillerie, qui peuvent aller donner un peu plus de force aux troupes amies pour faire infléchir l'ennemi au cas où, il parviendrait à avoir de l'ascendance sur les troupes alliées. Voilà la mission d'une force d'intervention rapide.

L'Enquêteur : A combien d'hommes s'élève le contingent sénégalais ?

Le Colonel Nguirane N'Diaye : Au stade où nous sommes, le contingent sénégalais est à 502 hommes. Il est renforcé de deux compagnies extérieures, à savoir une compagnie guinéenne et une compagnie béninoise.

L'Enquêteur : La France a réaffirmé son intention de réduire son effectif militaire au Mali. Comment la MISMA a accueilli cette décision ?

Le Colonel Nguirane N'Diaye : Dans tous les cas, les forces de la Misma, qu'il s'agisse du contingent sénégalais ou des autres contingents, sont disposées à aller là où le besoin se fera sentir.

L'Enquêteur : D'aucuns pensent que vous serez plus utiles au Mali, soit à Gao ou àKidal plutôt qu'à Mopti. Que répondez-vous à cela ?

Le Colonel Nguirane N'Diaye : Moi, je suis une force d'intervention rapide, je peux intervenir partout dans le territoire malien.

L'Enquêteur : Merci mon Colonel et bonne chance.

Ange De VILLIER

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

soldats

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

La Chine envoie des soldats

La Chine envoie des soldats

Sénégalais

AFP

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

AFP

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

AFP

CAN: "Obligation de nous faire pardonner", affirme le capitaine sénégalais Kouyaté

CAN: "Obligation de nous faire pardonner", affirme le capitaine sénégalais Kouyaté