mis à jour le

Soutien aux femmes et aux enfants en situation difficile / L’AAFED au service des plus démunis

Créée au mois de novembre 2011, l’association d’aide aux femmes et enfants en difficulté (AAFED-Musow jigi) est une association humanitaire qui se bat en faveur des femmes et des enfants vivant dans des conditions précaires.   De sa création à nos jours, elle a volé au secours de plusieurs femmes et enfants démunis du district de Bamako et d’autres localités du Mali. Cette jeune association qui ambitionne de mettre en place plusieurs projets dont l’ouverture d’un centre d’accueil et d’apprentissage pour les femmes victimes de violences et les enfants démunis, reste cependant handicapée dans sa mission, faute de financement.  

Pilotée par Kadidiatou Doumbia affectueusement appelée Kadi, l’AAFED-Musow Jigi ½uvre à soulager les femmes victimes de stérilité et des enfants en situation difficile. Depuis sa création, elle a mené plusieurs activités au nombre desquelles on peut citer l’organisation des campagnes de sensibilisation sur divers thèmes qui sont des sujets de préoccupations pour les femmes et les enfants en général et pour les jeunes en particulier. Il s’agit entre autres de la sensibilisation sur un comportement sexuel responsable, la promotion de la santé et de la reproduction, la lutte contre les mutilations génitales  et la promotion de la scolarisation des enfants notamment celle des jeunes filles.

A cela s’ajoute la prise en charge de certaines femmes stériles en leur prodiguant des conseils et de l’accompagnement. Toujours prompte à ½uvrer pour l’apaisement de la souffrance des démunis  en leur apportant un plus à leur quotidien,  l’AAFED dont l’un des objectifs majeurs est le développement de la femme rurale, le plus souvent confrontée à d’énormes difficultés d’ordre matériel et financier, a fait don en 2011,  d’habits, de chaussures, de vivres et de manuels scolaires à certains démunis du cercle de Bla et de Sienso. Conduite par sa présidente Kadidiatou Doumbia, l’association a effectué au mois de mars dernier une tournée dans les régions de Koulikoro et de Sikasso dont l’objectif principal était de rencontrer les femmes rurales, d’échanger avec elles afin de mieux identifier les difficultés et problèmes auxquels elles sont confrontées. Pour pouvoir leur venir en aide en leur apportant des activités créatrices de revenus. Toujours fidèle à la tradition, l’AAFED en partenariat avec Bara Informatique, projette une fois de plus cette année encore, d’inscrire des jeunes issus de familles défavorisées, aux cours d’informatique.  Ces jeunes dont le nombre variera entre 20 et 25, seront initiés aux pratiques de l’informatique pendant les vacances prochaines. Toutefois, dans son élan de solidarité et d’humanisme envers les couches pauvres,  l’AAFED-Musow-jigi depuis sa création nourrit un v½u ardent qui, faute de financement tarde à se réaliser. Celle de l’ouverture d’un centre d’accueil et d’apprentissage pour les femmes victimes de violences (femmes divorcées, mères célibataires, etc.) et des enfants démunis.       

 Ramata S Keïta

                    Stagiaire*

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

soutien

AFP

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

femmes

AFP

Nigeria: une vingtaine de femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: une vingtaine de femmes enlevées par Boko Haram

AFP

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

AFP

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

enfants

AFP

Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016

Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016

AFP

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

AFP

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram