mis à jour le

Landerneau politique malien : L’alliance pour la république arrive

L'ex ministre de la Santé et désormais ancien 2Eme  vice président de l'Union pour la République (URD), Oumar Ibrahima Touré ne chasse pas la gloire et reste dans une logique politique. Le politique bon teint et ses amis sont engagés dans un processus de création d'une nouvelle formation politique qui sera dénommée : Alliance pour la République (APR).

Oumar Ibrahim Touré

Les fondateurs de ce parti se veulent des modèles politiques mais surtout des leaders engagés à faire autrement la politique, notamment en matière de gestion des partis politiques. Un aspect a été suffisamment malmené dans notre contexte démocratique.
D'ailleurs, ce n'est nullement faire offense à certains prétendus grands partis que de dire qu'ils ont été une décennie durant voire un peu plus de « redoutables machines » électorales sans être de grands partis. Ces formations n'ont jamais respecté la discipline de parti.
Ibrahima Oumar Touré et ses amis partagent un idéal politique. A l'Alliance pour la République on ne veut pas trop regarder dans le rétroviseur. L'équipe dirigeante de cette nouvelle formation politique qui est en train d'être portée sur les fonts baptismaux estime simplement qu'elle a une nouvelle page blanche à remplir. C'est pourquoi elle reste dans sa cohérence et n'entend renter dans les polémiques stériles. A ce niveau, on estime simplement que c'est le moment de foncer et même de cliver pour tout de suite marquer son territoire dans le landerneau politique malien.
L'Alliance pour la République donnera donc aux jeunes leur chance. Mais au-delà de l'enthousiasme de la création de parti, le parti entend faire une profonde réflexion sur les grandes préoccupations essentielles de la nation. Il a en les ressources humaines nécessaires et la détermination requise.
APR sera donc dans le starting-block pour les élections générales, notamment les présidentielles, les législatives et les municipales. Le parti dispose en son président, un atout majeur, couru par les grands partis politiques, notamment ses alliés et compagnons d'hier. L'homme a attendu en vain la réaction de son parti avant de se lancer dans son projet.
Nous reviendrons dans les jours à venir sur cette nouvelle formation politique au Mali.
Sinaly

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

politique

AFP

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

AFP

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

AFP

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

république

AFP

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation