mis à jour le

Sur l’absence criarde de l’état : N’attendons rien de Dioncounda

L'absence de réactivité du président Dioncounda Traoré par rapport à certains problèmes cruciaux choque.

Le Président par intérim, Pr Dioncounda Traoré

Ceci est indéniable lorsqu'on prend la fonction de président de la république au pied de la lettre. Mais, dans la situation qui est la sienne, inutile d'attendre quoi que ce soit venant de lui.

A Abidjan, Ouaga ou Paris, on s'est définitivement convaincu.  Personne à ces niveaux, n'attend absolument rien de lui. La direction protocolaire du pays à titre intérimaire tout simplement. Ce qu'il essaie de faire, malgré les impairs criards.  Le reste, Dieu merci, les puissances présentes sur notre sol travaillent au bon déroulement de la feuille de route qui s'achèvera Inch Allah, avec l'élection du nouveau président de la république en juillet prochain.

A partir de cet évènement attendu et qui se tiendra, parole de Hollande, le sauveur, que les grosses corrections sur les fautes émises tout au long de l'année 2012, seront corrigées, sous la surveillance et la protection de l'armée, il faut bien le dire, parce que la tâche qui attend le nouveau président n'est pas du tout aisé et le meilleur moyen de le lui faciliter passerait forcément par la présence des forces françaises et de celles de la MISMA.

Oublions donc un peu Dioncounda et faisons en sorte que les élections prévues en juillet se tiennent dans un climat apaisé dès lors que, nous avons avec nous, des hommes et des femmes venus d'ailleurs pour sauver et sécuriser nos frontières, travaillant à la grande satisfaction de tous les maliens. Le Mali, ne pourrait être que ce que nous maliens en feront, même si, beaucoup de gens doutent de notre réel intérêt pour notre pays.

Kamaye Kondo

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé