mis à jour le

Benbada répond aux attaques des boulangers

Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a indiqué, hier à Oran, que seulement 50% des quantités de farine subventionnées par l'Etat étaient utilisées dans la fabrication du pain et que le reste était destiné au secteur industriel et à la fabrication de gâteaux et pâtisseries. Le ministre a annoncé qu'une réflexion est actuellement en cours pour dégager une formule adéquate afin de consacrer exclusivement le soutien de l'Etat au pain. Cette déclaration du ministre du Commerce est une réponse aux attaques formulées par le président du Comité national des boulangers, Maâmar Hentour, qui avait dénoncé dans El Watan Week-end «le double langage du ministre du Commerce, Mustapha Benbada, qui décide d'ouvrir le dialogue avec la corporation, mais déclare en même temps que l'augmentation du prix du pain n'est pas à l'ordre du jour du gouvernement». Pour Mustapha Benbada, «le pain est un produit sensible, d'où la nécessité d'aborder la question du prix pratiqué avec sérieux et précision». Les boulangers exigent une révision du décret de 1996 qui fixe le prix du pain et demande l'annulation de l'article du code du registre du commerce qui autorise les magasins d'alimentation générale à vendre en vendre. Ils avaient menacé le gouvernement d'une grève nationale, si leurs revendications n'étaient pas satisfaites.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

attaques

AFP

Afrique du Sud: des Blancs manifestent contre les attaques de fermes

Afrique du Sud: des Blancs manifestent contre les attaques de fermes

AFP

Attaques au Mozambique, 14 assaillants et deux policiers tués

Attaques au Mozambique, 14 assaillants et deux policiers tués

AFP

Mali: les catholiques "inquiets" après des attaques contre des églises

Mali: les catholiques "inquiets" après des attaques contre des églises