mis à jour le

Plus de 40 ressortissants occidentaux membres d’Al Qaîda au nord du Mali

Les services de sécurité de certains pays occidentaux tentent de localiser un groupe, composé de plusieurs de leurs ressortissants, impliqué dans l'attaque de Tiguentourine et dont la trace a été perdue depuis plus d'un an. Des enquêtes communes entre l'Algérie, la Mauritanie et la France ont notamment prouvé et permis d'identifier l'origine de ces hommes. Ils viennent de France, de Belgique, du Canada, d'Arabie Saoudite ou encore d'Egypte. Pour les enquêteurs, il est possible que certains membres de ce groupe fassent partie des terroristes abattus par l'armée algérienne à Tiguentourine. L'Algérie a donc remis aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne, entre autres, des échantillons d'ADN de huit cadavres de terroristes ayant participé à l'attaque afin de les identifier. Les tentatives d'identification effectuées auparavant en Algérie et en Mauritanie n'avaient pas donné de résultat. Selon une source sécuritaire fiable, les interrogatoires des terroristes arrêtés par l'ANP à l'issue de l'attaque n'ont permis l'identification que d'un seul corps, celui d'un dénommé Abou Hassan. D'après les comptes rendus d'interrogatoires, ce dernier parlait très difficilement l'arabe et l'anglais et serait d'origine occidentale. D'après des enquêteurs, très au fait de l'organisation d'Al Qaîda au Maghreb et au Sahel, des terroristes issus d'une dizaine de pays - autres que le Maghreb et le Sahel dont sont, généralement, originaires les terroristes de la nébuleuse - seraient présents dans des katibas du nord du Mali. La plupart seraient français, canadiens ou belges et ils se seraient engagés à ne jamais révéler les origines des uns et des autres, afin de protéger les réseaux de passage de l'ouest de l'Europe vers l'Afrique. Les enquêteurs soupçonnent donc la présence d'autres étrangers. Les Etats-Unis et plusieurs pays européens ont demandé aux pays africains concernés par la menace terroriste de leur communiquer des listes des ressortissants étrangers ayant séjourné sur leur territoire. Selon une source concernée par la lutte contre le terrorisme, des listes de ce type avaient déjà été communiquées. Elles ont permis de savoir que nombre de ressortissants européen et asiatiques ont visité 16 pays africains, dont l'Algérie, le Mali ou le Soudan entre 2006 et 2012. D'après nos sources, plusieurs pays occidentaux enquêtent sur les déplacements de leurs résidents et leurs liens éventuels avec Al Qaîda au Maghreb et au Sahel. Les services de sécurité internationaux soupçonnent notamment des déplacements suspects d'Arabes et de Pakistanais, liés à Al Qaîda, dont certains voyagent clandestinement ou avec de fausses identités. Par ailleurs, des enquêtes en cours, sur six Saoudiens morts ou blessés il y a quelques mois au Niger, ont révélé que de nombreux ressortissants du Golfe se sont déplacés de façon irrégulière au Mali ou au Niger. Plusieurs justifient leur déplacement par la pratique de la chasse. Selon nos sources, certains chasseurs se seraient vu refuser l'entrée sur les territoires nigérien et malien, ce qui attise les suspicions. D'après les services de sécurité, il y aurait des contacts directs entre les branches d'Al Qaîda au Yémen et en Irak avec ses branches au Maghreb. Ces contacts se font à travers le Sahel, où il est aisé de se déplacer avec de faux papiers. Des rencontres entre les représentants d'Al Qaîda en Somalie et au Sahel auraient eu lieu. D'après nos sources, l'Algérie a mobilisé 25 000 militaires le long de ses frontières sud afin de parer à toute intrusion. Plusieurs pays occidentaux avaient exprimé leur inquiétude quant à la présence probable d'un camp d'entraînement mobile au nord du Mali.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

ressortissants

AFP

Les Etats-Unis pressent leurs ressortissants de quitter le Burundi après les violences

Les Etats-Unis pressent leurs ressortissants de quitter le Burundi après les violences

AFP

Burkina: les Etats-Unis demandent

Burkina: les Etats-Unis demandent

AFP

L'Afrique du sud va rapatrier samedi les corps de ses ressortissants tués

L'Afrique du sud va rapatrier samedi les corps de ses ressortissants tués

Mali

AFP

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

AFP

CAN: le Mali éliminé sans gloire dans la pataugeoire d'Oyem

CAN: le Mali éliminé sans gloire dans la pataugeoire d'Oyem

Football

Le Mali espère un miracle à la CAN 2017

Le Mali espère un miracle à la CAN 2017