mis à jour le

Heurts entre policiers et islamistes en Tunisie, un mort

TUNIS (Reuters) - La police a ouvert le feu sur des islamistes qui attaquaient un commissariat à Hergla dans l'est de la Tunisie, jeudi, tuant une personne, indique une source au sein des services de sécurité. Plusieurs centaines de militants salafistes se sont rassemblés devant le commissariat de police pour protester contre l'arrestation de plusieurs de leurs camarades qui avaient agressé des vendeurs d'alcool, ont dit la police et des témoins. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

heurts

AFP

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et policiers

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et policiers

AFP

Niger: nouveaux heurts entre forces de l'ordre et manifestants contre la loi de finances

Niger: nouveaux heurts entre forces de l'ordre et manifestants contre la loi de finances

AFP

Guinée: 2 morts dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre

Guinée: 2 morts dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre

policiers

AFP

Nigeria: 4 policiers tués dans une attaque dans le centre

Nigeria: 4 policiers tués dans une attaque dans le centre

AFP

Afrique du Sud: neuf policiers devant la justice dans l'affaire du massacre de Marikana

Afrique du Sud: neuf policiers devant la justice dans l'affaire du massacre de Marikana

AFP

Kenya: cinq policiers tués dans le nord-est par des islamistes présumés

Kenya: cinq policiers tués dans le nord-est par des islamistes présumés

islamistes

AFP

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes

AFP

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

AFP

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives

Algérie: les islamistes dénoncent une fraude massive aux législatives