mis à jour le

Sécurité routière / L’Anaser sensibilise les jeunes filles du Lycée Notre Dame du Niger

L'Agence Nationale de la sécurité routière a organisé le jeudi 11 avril 2013 une journée de sensibilisation sur la sécurité routière en faveur des élèves du Lycée  Notre Dame du Niger, notamment sur l'importance du port du casque. C'était dans l'enceinte de l'établissement sous la présidence de la directrice de l'agence et représentante du ministère de l'équipement et des transports. C'était en présence du Directeur  Diocésain, de la directrice de l'académie de la rive Gauche et du proviseur du Lycée.

Cette cérémonie s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre l'ANASER et Vivo Energy-Mali qui soutient le gouvernement dans la campagne pour la promotion du port du casque afin de réduire le taux des accidents sur la route. Car de nos jours plus de 80% des accidents de la circulation sont dus au facteur humain. C'est pour cette raison que l'agence nationale de la sécurité routière a initié  une formation sur la sécurité routière à l'attention des élèves du lycée  notre Dame du Niger pour qu'elles puissent mieux appréhender et maitriser le code de la route pour  une bonne circulation et de prendre conscience aussi que la lutte contre l'insécurité routière est une affaire de tous. Selon Mme Dembélé, le proviseur de l'établissement, « cette journée vient à point nommé car nous sommes de ceux qui pensent que la sensibilisation et la formation constituent les meilleurs cadres pour juguler le fléau des accidents de la circulation routière». Tout en soulignant sa satisfaction par le fait que l'ANASER s'est intéressé aux élèves dont la plupart son détentrices d'engins à deux roues. «Certains de ces élèves ont été victimes d'accidents sur le chemin de l'école». Pour conclure, le proviseur a exhorté ses élèves qui seront des futurs cadres de ce pays à suivre avec dévouement et intérêt la séance de formation que leurs partenaires ont bien voulu leur proposer. En s'adressant aux jeunes filles, la directrice de l'ANASER, Mme Assan Sylla a déclaré : «Quand on prend les statiques d'accident, notamment les victimes d'accidents de deux roues, les femmes sont nombreuses. L'un des facteurs les plus aggravants des accidents de la circulation routière qui est le manque du port du casque concerne plus les jeunes filles que les jeunes garçons », a-t-elle indiqué. Pour la directrice, du fait que les femmes ont une coiffure différente de celle des hommes, elles ont tendance à ne pas porter le casque parce qu'elles pensent que le casque remet en cause leurs coiffures. «C'est la raison pour laquelle nous avons choisi de venir vous voir aujourd'hui pour vous dire que le plus important dans la vie ce n'est pas la coiffure, c'est la tête et c'est la vie», a conclu Mme Assan Sylla.

                                                                     Ousmane Baba Dramé

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

AFP

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

AFP

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

jeunes

AFP

Nigeria: 500 jeunes manifestent pour abaisser les limites d'âge en politique

Nigeria: 500 jeunes manifestent pour abaisser les limites d'âge en politique

AFP

Burundi: la ligue des jeunes du pouvoir défile dans Bujumbura

Burundi: la ligue des jeunes du pouvoir défile dans Bujumbura

AFP

Burundi: six jeunes de l'équipe de robotique portés disparus

Burundi: six jeunes de l'équipe de robotique portés disparus

filles

AFP

Niger: les 37 filles et garçons kidnappés par Boko Haram "activement" recherchés

Niger: les 37 filles et garçons kidnappés par Boko Haram "activement" recherchés

AFP

Concours de robotique: les jeunes filles d'Afrique de l'Ouest

Concours de robotique: les jeunes filles d'Afrique de l'Ouest

AFP

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok