mis à jour le

Electricité : le FDE et les Coopel accordent leur violon

Débattre et trouver des solutions aux problèmes qui minent le projet d'électrification au Burkina. Tel est l'objectif de la rencontre qui a eu lieu ce jeudi 11 avril 2013 entre le Fonds de développement de l'électrification (FDE) et les présidents des Coopératives d'électricité du Burkina (Coopel).

« Les Coopel ont trop de problèmes », cette phrase de Théophile Coulibaly, président de la Coopel de Solenzo traduit en quelques mots la situation que semblent vivre ces coopératives. Ces problèmes qui ont du reste été reconnus par tous les participants vont de la gestion des coopératives à l'accès du carburant en passant par le nerf de la guerre qui fait, comme d'habitude, défaut. Pour donc trouver des solutions à tous ces problèmes, les présidents des Coopel et des responsables du FDE étaient au tour d'une même table. « C'est le lieu pour nous de nous pencher sur nos préoccupations quotidiennes, de partager nos soucis et nos espoirs dans la mise en ½uvre de la politique d'électrification rurale », a indiqué Jean-Baptiste Kaboré, directeur général du FDE.

Au nombre de 88 au Burkina, les Coopel sont implantées dans les localités où la Société nationale d'électricité du Burkina (Sonabel) n'est pas présente. Elles fournissent des services électriques à plus de 112 000 personnes. En Afrique, elles font un cas d'école. Afin de permettre à ces coopératives de pouvoir rendre convenablement service aux populations, l'Etat pris un certain nombre de dispositions dont le principal porte sur le ravitaillement en carburant pour les Coopel. Pour ce faire, le gouvernement a consenti d'accorder une subvention financière annuelle de 350 millions de francs CFA. « Le but de cette subvention est de garantir le prix du kilowatt/heure au même niveau partout au Burkina », a précisé M. Kaboré.

En dépit de ces dispositions, des difficultés subsistent dans la gestion des Coopel. Et selon le directeur général du FDE, il sera initié des actions d'encadrement des responsables de ces coopératives afin que les services fournis soient de qualité. « Car la préoccupation majeure qui doit nous guider est l'atteinte d'une qualité irréprochable du service électrique contractuel à telle enseigne que l'abonné se soucie peu de savoir qui est son exploitant », a-t-il ajouté.

Créé en février 2003, le FDE a pour missions essentielles de promouvoir une couverture équitable du territoire national en énergie électrique en développant l'électrification rurale et de faciliter l'accès des populations rurales à l'électricité en servant de fonds de garantie aux coopératives d'électricité et en intervenant sous forme de subvention dans les investissements ou sous forme d'appui aux études.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

électricité

WTF

Le Kenya a été privé d'électricité pendant quatre heures à cause d'un singe

Le Kenya a été privé d'électricité pendant quatre heures à cause d'un singe

AFP

Energies renouvelables: le Kenya mise sur la géothermie pour son électricité

Energies renouvelables: le Kenya mise sur la géothermie pour son électricité

Développement

Quelques chiffres pour comprendre le retard de l'électrification en Afrique

Quelques chiffres pour comprendre le retard de l'électrification en Afrique