mis à jour le

Moussa Mara à propos de la tenue des élections :  » L’administration se déploie très lentement au nord qu’on a des doutes sur la tenue de la présidentielle en juillet « 

Le président du parti YELEMA et candidat de cette formation politique à la prochaine élection présidentielle, Moussa Mara, a organisé un déjeuner de presse hier, mercredi 10 avril à l’Hôtel Radisson Blu. La rencontre, qui avait pour objet de restituer aux hommes des médias les leçons à tirer de la récente visite du leader de YELEMA à Gao, a permis à celui-ci d’émettre un doute sur la tenue des élections au mois de juillet, vu la lenteur avec laquelle l’administration se déploie dans les zones libérées.

Moussa Mara, maire commune IV

Moussa Mara avait invité pour la circonstance l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, originaire de la région de Gao. Pour le président de  YELEMA, c’est une obligation pour l’Etat de se redéployer rapidement dans les zones libérées du territoire nationale. Le rythme et le processus avec lesquels l’administration se déploie laisse à désirer. Pour preuve, le gouverneur de Gao a dû louer une villa et un matelas pour se loger dans la ville, sans aucune véritable trace de services  sous son autorité.  » Le rythme de déploiement de l’Administration est tellement lent qu’on a des doutes sérieux quant à la tenue de l’élection présidentielle en juillet prochain « , a souligné le leader du parti YELEMA. Il a toutefois indiqué que les élections sont tellement importantes dans le contexte actuel qu’il est compréhensible que tout se fasse comme si la date prévue  va être respectée.

En outre, Moussa Mara a exhorté les hautes autorités à instaurer un climat de dialogue et d’échanges avec les populations du nord qui ont longtemps souffert le martyr, suite à la longue occupation de la zone par des jihadistes. Selon le maire de la Commune IV, les responsables politiques de la société civile notamment les leaders de la région comme d’autres régions du nord doivent aller sur le terrain, échanger avec les populations, les écouter, analyser leurs expériences et s’ouvrir à leurs propositions pour accompagner le retour de l’Etat. L’Etat, dira-t-il, doit mettre en place un véritable plan d’urgence pour accélérer son retour au nord et surtout faire tout en se rassurant de l’accompagnement de ce retour par une amélioration des conditions de vie des populations. Evoquant le problème de nos militaires sur le front avec lesquels il a pu échanger lors de son séjour,  M.Mara estime qu’il est souhaitable que les forces armées et de sécurité fassent l’objet de plus d’attention afin de les encourager, les équiper et les outiller davantage . Egalement, les sensibiliser au respect strict des droits humains dans leurs opérations en vue d’une sécurisation complète des territoires déjà conquis et un élargissement progressif de leurs zones d’intervention vers la région de Kidal.

                                                           Bruno D SEGBEDJI

élections

AFP

Elections en RDC: adoption de la réforme électorale

Elections en RDC: adoption de la réforme électorale

AFP

Burundi: impôt "volontaire" pour financer les élections de 2020

Burundi: impôt "volontaire" pour financer les élections de 2020

AFP

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

présidentielle

AFP

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

AFP

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

AFP

Kenya, une présidentielle

Kenya, une présidentielle

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet