mis à jour le

Issa Hayatou élevé au grade de Commandeur (Autre presse)

Issa Hayatou a les larmes aux yeux. Au moment de lire son discours de circonstance, la voix rauque du président de la Caf est entrecoupée par des sanglots. A peine veut-il continuer, que le ton baigne à nouveau dans l’émotion. C’est à peine s’il tient debout sur le pupitre. A l’aide d’un mouchoir, il s’essuie confusément le visage avant de continuer. Difficile pour le public qui l’encourage par des applaudissements, de comprendre qu’un haut responsable de sa trame peut encore se montrer aussi se [...]