mis à jour le

«Le juge m’a auditionné sur des questions liées à mes activités à l’étranger»

- Que pouvez-vous nous dire à propos des informations ayant été publiées concernant votre mise sous contrôle judiciaire ?   Comme vous le savez, je dois respecter le secret de l'instruction. Tout ce que je peux vous dire est que j'ai été entendu par le juge qui m'a demandé des explications concernant mes activités à titre personnel. Des activités de consultant à l'étranger. Cela n'a rien à voir ni avec l'affaire dite «Sonatrach I», encore moins avec l'affaire dite «Sonatrach II». Cela n'a d'ailleurs pas de rapport ni de loin ni de près avec l'Algérie.   - Est-ce que cela a à voir avec votre cabinet Pétrochem 2000 ?   Mon cabinet-conseil est à Alger. Cela ne concerne pas mon cabinet, mais mes activités-conseils à l'étranger. Il est normal pour le juge qui mène l'enquête de poser des questions et de chercher s'il n'y a pas quelque part un rapport avec les affaires qu'il a à traiter. Je suis tout à fait serein à ce sujet.   - Démentez-vous dans ce cas votre mise sous contrôle judiciaire ou votre inculpation ?   Je le répète, dans le strict respect du secret de l'instruction, je ne peux pas communiquer sur mon statut dans cette affaire. Dans le cas contraire, autant donner des détails sur les questions qui ont été posées au cours de mon audition. Vous comprendrez que je ne peux donner aucune information au risque de donner des indices susceptibles de contrarier le travail du juge d'instruction. Mais je me répète encore une fois, je n'ai aucun rapport avec les affaires précitées. On ne peut trouver aucune trace me reliant à ces affaires, j'en suis certain. Et si on en trouve, autant me couper la tête.   - Pourquoi vous a-t-on confisqué votre passeport ?   Le juge doit mener son enquête. S'il doit confisquer mon passeport, il le fait, et c'est normal. De mon côté, je peux affirmer que je suis libre et continue de travailler normalement. Et je suis à la disposition du juge pour répondre à toutes ses questions. Comme je vous l'ai dit, je suis serein et je ne m'inquiète pas quant à l'issue de l'enquête.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

juge

AFP

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Gambie: le nouveau président juge les menaces "exagérées"

Gambie: le nouveau président juge les menaces "exagérées"