mis à jour le

POLITIQUE SECTORIELLE EDUCATIVE Le ministère de l’enseignement s’appuie sur les collectivités locales


Le ministre de l'éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, a présidé, hier à Dakar, l'ouverture de l'atelier de partage sur le Programme d'Amélioration de la Qualité, de l'Equité et de la Transparence (Paquet), en présence des élus locaux et de la société civile. Ce programme qui couvre la période 2013-2025, permettra de réformer et de mieux structurer la politique éducative sénégalaise.
Face aux grèves cycliques et au manque de qualité dans le secteur éducatif, les autorités optent pour la concertation. A cet effet, un atelier de partage s'est tenu ; hier, à Dakar, sur le programme Paquet, initié par le ministère de l'éducation nationale, en collaboration avec les élus locaux. «La mobilisation autour de l'éducation et la formation a connu des avancées, avec un dispositif de concertation et de dialogue assez opérationnel au niveau national, à travers des ateliers avec les collectivités locales, le gouvernement, les coalitions de la société civile, les syndicats, les bailleurs, entre autres», a déclaré Serigne Mbaye Thiam, à l'ouverture de la rencontre, insérant cette nouvelle démarche dans la vision du chef de l'Etat qui a décidé de centraliser la politique éducative, dans le cadre d'un système équitable, efficient, conforme aux exigences du développement économique et social, engagé dans la prise en charge des exclus et fondé sur une gouvernance inclusive, une responsabilisation plus accrue des collectivités locales et des acteurs à la base. L'un des huit principes directeurs de la politique sectorielle concerne la territorialisation des politiques publiques, à travers une approche intégrée des politiques de développement économique et social. D'ailleurs, Alé Lo, Président de l'association des élus locaux du Sénégal, soutiendra qu'ils sont en phase par rapport à l'orientation et à l'implication des élus pour la prise en charge réelle de la compétence éducation.
En effet, le programme Paquet sera structuré autour de trois phases, 2013-2015; 2016-2020; 2021-2025. Chaque phase fera l'objet d'une évaluation d'étape et d'éventuels ajustements seront apportés, chaque fois que nécessaires. Mais, dans l'atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (Omd) en 2015, «le Paquet a mis en place des stratégies d'accélération, le budget global de la première phase étant estimé à environ deux mille milliards deux cent millions de FCFA, dont 89,29% pris en charge par les ressources domestiques.
Fara MENDY
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

politique

AFP

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

AFP

La longévité politique des chefs d'État africains

La longévité politique des chefs d'État africains

AFP

RDC: Kabila s'en tient

RDC: Kabila s'en tient