mis à jour le

Combat pour le changement au Mali : Le MONADE est né

Contribuer au renforcement de la démocratie, en veillant à la bonne gouvernance et au respect des droits humains au Mali; promouvoir le développement au Mali; faciliter la concertation et le rapprochement entre les différentes couches sociales, en vue de renforcer la cohésion sociale au Mali. Voilà, entre autres, les objectifs du Mouvement National pour le Développement (MONADE), dont le lancement officiel a eu lieu le dimanche 7 avril 2013.

Essentiellement composé d'enseignants, le MONADE est une association à caractère politique et à but non lucratif créée le 23 septembre 2012. Sa devise est: Union - Travail – Développement. Le MONADE, dont l'emblème est une aiguille portant un fil blanc en spirale, ambitionne de mettre en ½uvre des projets et des programmes contribuant au développement du pays et de mobiliser autour du Mouvement toute personne prête pour la défense des idéaux de justice, d’égalité, de solidarité, de travail, de tolérance, de paix, de respect de la dignité des peuples, de combat contre le sous-développement, l’amélioration des conditions de vie et la défense des intérêts du peuple malien.

Déjà présent dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et dans le District de Bamako, le MONADE fait son cheval de bataille de la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics, l’injustice, toutes ces pratiques qui n’ont fait que prendre de l’ampleur, paradoxalement, depuis l’avènement de la démocratie au Mali. C'est du moins l'avis de son Président, Moussa Aliou Keïta, qui a plaidé pour le changement dans notre pays à la faveur des prochaines élections.

«Il faut le faire, ce changement. C’est maintenant et tout de suite qu’il doit s’opérer; car ce pays a longtemps été trahi par ses propres enfants. Victime de corruption d’une dimension jamais égalée, de détournements d’une ampleur inimaginable, de népotisme, de gabegie, il a besoin d’un nouveau départ» a-t-il affirmé. Réagissant sur la gestion de l'après-guerre au Mali, le Président du MONADE s'est déclaré opposé à toute négociation directe avec le MNLA, coupable selon lui de toute la situation que nous vivons.

«Nous voulons un Mali réconcilié avec tous ses fils, mais cette réconciliation doit passer nécessairement par la vérité et le pardon. Les Maliens doivent accepter de se parler, accepter de se dire la vérité en face, afin de se pardonner. Sans la vérité, la réconciliation est un leurre. Le MONADE est partant pour le dialogue et la concertation avec tous les fils et toutes les filles du Mali. Il est cependant réservé quant à la négociation directe avec le MNLA, coupable principal de l’occupation de la partie nord du pays et auteur de crimes abominables contre l’humanité» a martelé Moussa Aliou Keïta.

Il faut signaler qu'au cours de cette cérémonie le Président du MONADE a invité les autorités à ne pas faire du respect des délais des prochaines élections un impératif. Il leur a demandé de donner du temps au temps, aux fins d’organiser les scrutins les moins contestés possibles pour doter notre pays de dirigeants et d’institutions capables de faire face aux nombreux défis qui nous attendent.

Yaya Samaké

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

combat

AFP

Pour la pierre, contre le ciment: le combat de l'architecte marocaine Salima Naji

Pour la pierre, contre le ciment: le combat de l'architecte marocaine Salima Naji

AFP

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

AFP

"A United Kingdom": un film sur le combat oublié du roi du Botswana

"A United Kingdom": un film sur le combat oublié du roi du Botswana

Changement

AFP

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

AFP

Présidence de la CAF: Ahmad Ahmad veut conduire le changement

Présidence de la CAF: Ahmad Ahmad veut conduire le changement

AFP

CAN: "Peut-être un changement de système

CAN: "Peut-être un changement de système

Mali

AFP

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

AFP

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali