mis à jour le

Développement local : LE PARDESS RATISSE LARGE

Le projet ambitionne d'améliorer les offres de services en éducation et en santé dans 235 collectivités territoriales dont 12 conseils de cercles et 223 communes

Le comité régional de concertation et de suivi du Projet d'appui au renforcement de la décentralisation  et de la déconcentration de l'éducation et de la santé (PARDDES)  de Mopti était réuni le 4 avril passé dans salle de conférence du conseil régional. Ont participé à la cérémonie d'ouverture des travaux, le président du conseil régional de Mopti, Macki Cissé, Ilias A. Konfé, le coordinateur régional du projet à Mopti, les représentants des ONG partenaires du projet et des services techniques impliqués.

Financé par les Pays-Bas pour plus d'un milliard de Fcfa à travers un consortium d'ONG internationales, Educ Santé composé de CARE international, Handicap international et Aide et Action international, le projet PARDDES couvre les régions de Sikasso et Mopti pour une durée de douze mois. Il va aider à l'exécution efficace des plans opérationnels des collectivités locales de sa zone d'intervention en matière d'éducation, de santé et de gouvernance.

Dans sa mise en ½uvre, le projet ambitionne d'améliorer les offres de services en éducation et en santé dans 235 collectivités territoriales dont 12 conseils de cercle et 223 communes par la revue et l'adaptation des PDSEC (Programmes de développement économique, social et culturel) et d'accroître les capacités, la performance technique et budgétaire des entités bénéficiaires.

Pour atteindre ses buts, des actions et activités prioritaires ont été planifiées afin d'agir sur les problématiques identifiées autour de trois composantes. La première est relative à l'appui à la réalisation du PISE III (Programme d’investissement sectoriel dans le secteur de l’éducation). Elle prévoit entre autres, le renforcement des capacités des structures  en dotant en mobiliers, équipements, manuels et matériel pédagogique les académies, les CAP et les  écoles.

Ce premier volet concerne aussi la formation continue et le recyclage des maîtres, et servira à équiper et à apporter un soutien financier à l'approvisionnement en vivres des cantines scolaires.

La composante II appuie la réalisation du plan opérationnel du PRODESS grâce à la dotation des CSREF en équipement, réactifs, produits consommables et d'entretien, et la formation des agents sur divers modules. Il apporte également son appui au programme élargi de vaccination, à la formation, au recyclage et à l'équipement des centres de santé.

Le troisième volet est axé sur le renforcement de la gouvernance locale. Dans ce domaine, le projet fournit un soutien technique et financier aux structures internes de gestion de l'éducation pour l'élaboration et la mise en place de plans de développement, organise la formation des conseils communaux sur la citoyenneté et les comités de gestion scolaire sur la gestion participative de l'école.

Le PARDDES organise aussi le suivi de la qualité de l'eau des puits publics et intervient dans les activités transversales comme la lutte contre le sida et d'autres maladies.

La réunion du comité a été l'occasion pour les participants de dresser l'état des lieux de la mise en ½uvre du projet dans la Région de Mopti, de discuter du rapport de la mission de suivi et de valider les recommandations formulées pour corriger les imperfections.

Après que le coordinateur régional du projet, Ilias A. Konfé,  ait rappelé les objectifs et les résultats attendus de l'atelier, les ONG opérant sur terrain ont tour à tour présenté le point d'exécution du projet dans leur localité : Amprode Sahel pour les cercles de Douentza, Youwarou, Ténenkou et Bandiagara, ASG dans le cercle de Mopti, Enda Tiers-Monde à Koro et Eveil à Bankass, FCI dans le cercle de Djenné.

Le document de synthèse de la mission de suivi-évaluation établit que des résultats probants ont déjà été engrangés par le projet dont le démarrage des activités sera effectif dans tous les cercles en 2013. La collaboration entre les acteurs locaux est jugée bonne et satisfaisante par l'ensemble des intervenants.

Ibrahim Mahamadine  Maïga représentant la Coalition des organisations de la société civile pour l'éducation pour tous estime que l'appui du projet PARDDES est une opportunité qui mérite d'être pérennisée car le développement d'un pays passe nécessairement par la formation de ses ressources humaines et leur bonne santé.

Le président du conseil régional de Mopti, Macki Cissé, a remercié les Pays-Bas et leur ambassade à Bamako et le projet PARDDES pour son appui multiforme au développement du Mali en général et de la Région de Mopti en particulier. Cissé a lancé un appel : « J'engage l'ensemble des collectivités de la région à jouer pleinement leur partition pour que le projet dont nous assurons la maîtrise d'ouvrage enregistre d'autres résultats plus éclatants au bénéfice des populations ».

A l'issue des travaux, les participants ont validé les recommandations qui préconisent, entre autres, de renforcer la visibilité du projet à travers la presse locale et nationale, de rapprocher les fonds des utilisateurs pour en faciliter l'accès, de diligenter l'élaboration du contrat de partenariat avec les conseils de cercle, de mettre en place des cadres de concertation au niveau commune et cercle et d'intégrer et anticiper sur les calendriers des élections présidentielles en perspective afin de réaliser le maximum d'activités.

D. COULIBALY

Amap-Mopti

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

AFP

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement