mis à jour le

Ali Laâridh enterre commission sur commission

Après avoir enterré la commission d’enquête de l’ANC sur les graves incidents du 9 avril 2012 , Ali Laâridh ,chef du gouvernement provisoire, a appelé, ce mercredi, à « éviter les surenchères politiques et médiatiques » au sujet du dossier de l’enquête sur l’attaque, par des milices proches du mouvement islamiste Ennahdha ,contre les syndicalistes et le siège de l’UGTT le 4 décembre 2012.
Ce fut lors de l’entrevue qu’il a eue, mercredi matin, au Palais du gouvernement, à la Kasbah à Tunis avec Dr Hammouda Ben Slama, coordinateur général de la commission d’enquête  mixte ( gouvernement-UGTT ) sur ces graves violences.
Au cours de cette rencontre tenue en présence de plusieurs membres de la commission ,coté gouvernement, Ben Slama a remis au chef du gouvernement provisoire le rapport, élaboré par les membres de la commission, sur les graves évènements du 4 décembre 2012.

D’après un communiqué de la présidence du gouvernement provisoire, Laâridh a exprimé, à cette occasion, « ses remerciements au coordinateur général et aux membres de la commission pour leurs efforts dans l’accomplissement des tâches dont ils avaient été chargés », faisant part de la volonté de mettre à profit les conclusions contenues dans le rapport et d’écouter toutes les parties concernées ».

Cette rencontre intervenue à la demande de Dr Hammouda Ben Slama, ajoute-t-on de même source, s’est tenue en application des dispositions de l’alinéa 4 de l’accord conclu entre les parties gouvernementale et syndicale, en l’occurrence l’UGTT, portant création de la commission d’enquête sur les incidents du 12 décembre 2012, et ce « à la suite de l’échec des tentatives de présentation d’un rapport consensuel conjoint, représentatif de l’ensemble des membres de la commission ».
Une partie des membres de la commission ( la partie syndicale ), rappelle-t-on, avait « préféré ,face au laxisme du gouvernement ,présenter son propre rapport, samedi 6 avril 2013, au cours d’une conférence de presse convoquée à cet effet » au siège de l’UGTT, lit-on encore dans le communiqué de la présidence du gouvernement provisoire.
Lors de la conférence de presse ,la centrale syndicale a accusé , multiples preuves à l’appui , des milices qui se font appeler « ligue de protection de la révolution » et des activistes du mouvement Ennahdha .
L’UGTT a brandi la grève générale et c’est à la commission administrative de la centrale de le décider.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Ali

AFP

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné

AFP

CAN: le président Ali Bongo et le rappeur Booba donnent le coup d'envoi

CAN: le président Ali Bongo et le rappeur Booba donnent le coup d'envoi

AFP

L'ancien avion A340 de Ben Ali vendu

L'ancien avion A340 de Ben Ali vendu

commission

AFP

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

AFP

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

AFP

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"