mis à jour le

El Jadida au rythme des rimes

Depuis plusieurs années, la ville d'El Jadida multiplie les évènements culturels, pour en finir avec son image de la station balnéaire qui vit uniquement pendant les périodes estivales. L'idée est de créer une dynamique culturelle dans la ville. Ainsi, après le franc succès des deux éditions du festival international de la musique, ou encore de l'évènement «Andaloussiate», dédié à la musique andalouse et à l'art du Malhoun, El Jadida se transformera le temps d'un festival en capitale de la poésie.

Les 17, 18 et 19 mai 2013, la ville accueillera le festival «Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée», qui pose pied pour la première fois au Maroc. Intitulée «De Sète à El Jadida» en hommage au jumelage entre l'ancienne Mazagan et Sète (ville d'implantation de ce festival), l'évènement ambitionne transformer la capitale de Doukkala....... en haut lieu de la culture.

Basé à Sète, mais ouvert au voyage dans les autres pays méditerranéens (en 2013 : Maroc, Italie, Espagne), le festival de poésie « VOIX VIVES : de Méditerranée en Méditerranée » accueille chaque année de nombreux poètes venus de tous les pays du bassin.

Ainsi son étape marocaine accueillera une quarantaine de poètes de ces régions  (France, Espagne, Maroc, Portugal, Italie, Tunisie, Macédoine, Irak, Serbie, Qatar, etc...). Des musiciens accompagneront les poètes lors de lectures musicales programmées. Ils feront également entendre leur art sur des podiums musicaux qui leur seront spécifiquement consacrés. Près de 70 manifestations seront proposées au rythme de plus d'une vingtaine de rendez-vous quotidiens dans le Parc Mohammed V, au Théâtre d'El Jadida, dans la Cité portugaise, à Azemmour, dans l'ancienne Capitainerie et sur la place publique Moulnice, récemment restaurée par la Province. L'ensemble de ces spectacles et manifestations seront ouvertes gracieusement au public. Une manière de permettre au plus grand nombre d'accéder à la culture.  Par ailleurs, l'étape marocaine, d'une durée de 3 jours, sera également l'occasion de mettre en exergue les liens qui unissent Fès et Sète, tant sur le plan identitaire (villes portuaires, touristiques) que sur le plan patrimonial et culturel. Le festival se prolongera jusqu'à Azemmour pour le plaisir des amateurs du verbe.

LO

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”