mis à jour le

Zuma: les dégâts de l'apartheid ne peuvent être réparés en 20 ans

Le président sud-africain Jacob Zuma a qualifié mercredi d'"erreur" les déclarations d'un ministre qui demandait de ne plus invoquer l'héritage de l'apartheid pour justifier la mauvaise qualité des services publics, et a affirmé que les "dégâts" du régime de discrimination raciale ne pouvaient être réparés en 20 ans.

"Suggérer que nous ne pouvons pas rendre l'apartheid responsable de ce que nous faisons maintenant ou de ce qui se passe dans notre pays, je pense que c'est, pour le moins, une erreur", a déclaré M. Zuma.

Il faisait référence à des propos tenus la semaine dernière par un poids-lourd du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), Trevor Manuel, ancien ministre des Finances de Nelson Mandela et aujourd'hui ministre à la présidence sud-africaine.

M. Manuel avait appelé le gouvernement à cesser de se défausser sur l'apartheid, qui a pris fin il y a 19 ans, pour justifier la mauvaise qualité des services publics, une déclaration critique rare dans les rangs du parti gouvernant l'Afrique du Sud depuis 1994. "Le gouvernement ne devrait pas continuer à dire que c'est la faute de l'apartheid", avait-il déclaré.

En réponse, M. Zuma a estimé que réparer les dégâts provoqués par l'apartheid en seulement vingt ans de démocratie s'était révélé impossible.

"L'héritage de l'apartheid est trop profondément ancré et remonte à trop loin pour qu'un régime démocratique puisse en venir à bout dans une période aussi courte, à moins d'être un magicien", a-t-il dit.

Il est "impossible de réparer en 20 ans les dégâts de plusieurs siècles", a insisté le président Zuma.

Le président sud-africain s'exprimait au cours d'une cérémonie en hommage au militant anti-apartheid Chris Hani dont l'assassinat par un homme armé d'extrême droite, il y a exactement 20 ans, avait plongé le pays dans la crise.

Dans un avertissement destiné aux responsables de l'ANC, il a lancé: "Vous ne pouvez pas être imprudents dans votre comportement et vos déclarations".

AFP

Ses derniers articles: Grace Mugabe, l'ex-secrétaire devenue Première dame assoiffée de pouvoir  Esclavage en Libye: Tripoli ouvre une enquête sur des actes "inhumains"  Zimbabwe: le retour spectaculaire du "crocodile" Emmerson Mnangagwa 

dégâts

AFP

Intempéries en Tunisie: deux morts et d'importants dégâts

Intempéries en Tunisie: deux morts et d'importants dégâts

AFP

Mozambique: dégâts matériels après le passage du cyclone Dineo

Mozambique: dégâts matériels après le passage du cyclone Dineo

AFP

Le tourisme tunisien a limité les dégâts en 2016

Le tourisme tunisien a limité les dégâts en 2016