mis à jour le

Opérationnalisation de la Feuille de Route pour la Transition Politique : Lancement hier par  » CRI 2002  » des activités dédiées aux déplacés des Camps de Nyamana, Niamakoro et Baco Djicoroni

Le Centre de Nyamana a abrité hier mardi 09 avril,  sous la présidence du maire délégué de Nyamana et en partenariat avec la Coordination des Chefs de Quartiers du District de Bamako, le lancement des activités dédiées aux familles déplacées des régions du nord. Initiées par CRI 2002 dirigé par Dr Abdoulaye Sall, ces activités concernent les camps de Nyamana, Niamakoro et Baco Djicoroni.

Abdoulaye Sall, président Cri 2002

Après la coordination des chefs de quartiers du district de Bamako, les dix huit organisations de jeunesse partenaires, Cri-2002 poursuit et renforce ses activités liées à l’opérationnalisation de la feuille de route de la transition politique dans ses volets portant sur « le bon fonctionnement des institutions sur l’ensemble du territoire, l’établissement d’un climat de paix et de sécurité, la préparation de l’après-guerre et du retour des déplacés et des réfugiés, le rétablissement de la cohésion sociale et de la concorde entre les communautés ».  A travers la présente cérémonie de lancement consacrée à l’information, la sensibilisation, la formation et la mobilisation de soixante familles déplacées des trois régions du nord des camps de Nyamana, Niamakoro et Baco Djikoroni sur les principes, les valeurs, les règles de la démocratie et de la république susceptibles de les amener à être les vecteurs de ces vertus pour une paix rapide et durable, une fois de retour dans leurs terroirs respectifs.

Cette option prise par Cri-2002, s’inscrit dans la mise en ½uvre de son plan annuel 2013, financé par la Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC) et dont l’un des axes majeurs est de réussir les missions assignées aux autorités de la transition dans leurs compartiments gouvernance locale, décentralisation, inclusion des autorités traditionnelles et des autres acteurs de la promotion des droits humains dans le cadre de la démocratie et du développement local.  Ce qui explique à bien d’égards, l’organisation de la présente cérémonie confiée au maire délégué de Nyamana. Dans son mot de bienvenue, le chef de village, en sa qualité de premier responsable d’une institution sociale et de base reconnue par les textes de la République, a salué la présence des six coordonnateurs des chefs de quartiers du district de Bamako. Il a rappelé que cela fait bientôt huit années, que ces derniers entretiennent un partenariat de haute portée démocratique et républicaine avec CRI 2002 pour la valorisation du rôle et de la place des chefs et autorités traditionnels, coutumiers et religieux dans le cadre de la démocratie et de la décentralisation.  Une manière aussi d’affirmer que l’implication des chefs de villages, et de quartiers du Mali est déterminante, voire décisive dans la voie du dialogue et de la réconciliation nationale. Cri-2002 ½uvre dans ce sens et entend en faire bon usage dans le cadre de la présente initiative citoyenne dédiée aux familles déplacées du nord de Nyamana, Niamakoro et Baco Djikoroni, qui en feront bon usage au service de la cohésion nationale. Il faut souligner que la cérémonie s’est déroulée en présence du représentant du maire de Kalaban-coro, Souleymane Coulibaly, du Chef de village de Nyamana, Moussa Diarra, du Coordinateur des familles déplacées, Abdoulaye Aziz Cissé et du Coordinateur général des chefs de quartiers de Bamako,  Bamoussa Touré, accompagné de l’ensemble des coordinateurs des chefs de quartiers de Bamako.

Souhaitant la bienvenue à l’ensemble des participants, le chef de quartier de Nyamana a salué Cri 2002 pour son engagement à valoriser le rôle et la place des chefs ainsi que ceux des autorités traditionnels du Mali. De son côté, le représentant du Maire, a salué l’initiative citoyenne du président de Cri 2002 et de son organisation. Il a assuré que sa collectivité ne manégera aucun effort pour la réussite de cette initiative à la fois humanitaire et citoyenne. Le Coordinateur des familles déplacées du Nord, Abdoulaye Aziz Cissé, ne pouvait que se réjouir. Paraphrasant son père, il a déclaré qu’une « formation n’est jamais petite pour l’homme ».Quant au coordinateur général des chefs de quartiers de Bamako, il a salué CRI 2002 pour ses actions volontaires en vue de la consolidation de la démocratie dans notre pays à travers la valorisation  de la place des chefs et autorités traditionnels. Pour sympathiser avec les familles déplacées du Nord, CRI 2002 et la Coordination générale des chefs de quartiers de Bamako, ont fait une contribution symbolique de 200 000 FCFA. Ladite  somme a été réceptionnée par le chef de quartier de Nyamana qui a son tour l’a remis au coordinateur des familles déplacées du Nyamana.

          Youssouf CAMARA

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

route

AFP

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

AFP

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

AFP

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat

transition

AFP

RD Congo: Tshisekedi et Katumbi demandent "une transition sans Kabila"

RD Congo: Tshisekedi et Katumbi demandent "une transition sans Kabila"

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

AFP

Soudan du Sud: le président Kiir forme son gouvernement de transition

Soudan du Sud: le président Kiir forme son gouvernement de transition

politique

AFP

Côte d'Ivoire: turbulence sécuritaire ou instabilité politique croissante

Côte d'Ivoire: turbulence sécuritaire ou instabilité politique croissante

AFP

Le Togo, une exception

Le Togo, une exception

AFP

Au Lesotho, les liaisons dangereuses entre l'armée et le politique

Au Lesotho, les liaisons dangereuses entre l'armée et le politique