mis à jour le

Primaires de l’ADEMA pour la présidentielle de juillet prochain : -C’est ce soir que le nom du candidat de la Ruche sera connu -Les candidats s’engagent à respecter le choix qui sera fait

Malgré moult difficultés, la commission de bons offices doit remettre son rapport ce soir au Comité exécutif du parti de l'abeille. Rapport dans lequel elle dira son choix pour l’investiture de l’ADEMA-PASJ à l'élection présidentielle à venir. Les candidats ont, en outre,  signé hier soir  un engagement solennel à respecter le choix qui sera fait quel qu’il soit.

Aux dernières nouvelles, le  candidat de l’ADEMA-PASJ à l’élection présidentielle du 7 juillet prochain sortira du face-à-face Me Kassoum Tapo-Iba N’Diaye. Le choix définitif sera connu ce soir à l’issue de la réunion que la Commission de bons offices aura avec les membres du comité exécutif du parti à Bamako-Coura. La commission n’étant pas statutaire, les commissaires craignent que leur choix ne soit remis en cause avant ou lors de la conférence nationale d’investiture du 14 avril prochain.

Pour éviter toute scission au sein du parti avec des candidats mécontents tentés de claquer la porte, la commission dirigée par Oumarou Ag Ibrahim Haïdara  a fait signer, hier, aux prétendants un engagement solennel. Il s’agit pour chacun d'eux  de s’engager, dans ce document, à se soumettre au choix qui sera fait, à ne pas démissionner du parti, à ne pas se déclarer candidat contre le candidat qui sera choisi par le parti.

Les membres de la commission ont pris cette précaution lorsqu’il est devenu impossible de choisir un candidat par consensus; aucun n’ayant désisté. Le président et ses collaborateurs ont alors opté pour un choix fait par la majorité des commissaires que sont Oumarou Ag Ibrahim Haïdara lui-même, Mohamedoun Dicko, Adama Samassekou, Mme Konté Fatoumata Doumbia, Dr Birama Diakité, et Lazare Tembely. Il s’agissait pour eux de se concerter à huis clos, même s’il le faut  tard dans la nuit d’hier, pour voir en faveur de quel candidat la majorité va se dégager.

 

Qui de Me Tapo ou de Iba sera le candidat de la Ruche ?

 

Selon nos sources, le choix final doit s’opérer entre le président par intérim du parti, Iba N’Diaye et le secrétaire aux affaires juridiques et judiciaires, l’honorable Me Kassoum Tapo.

Cet avocat est né en 1956 à Mopti. Après des études de droit à l’Université de Nanterre (France), il ouvre un cabinet d’avocat à Paris avant de rentrer en 1989 au Mali. Il est élu en 1995 bâtonnier et est chargé par le président de la république Alpha Oumar Konaré de diriger la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) chargée d’organiser des élections boycottées par l’opposition en 1997. Pour le compte de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) et de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), il participe comme observateur à plusieurs élections en Afrique et à Haïti. En 2001, il coordonne la campagne du candidat à l’élection présidentielle Amadou Toumani Touré. En 2002, il est élu député de Mopti et devient vice-président de l’Assemblée nationale.

A l’ADEMA depuis 2008, Me Tapo ne cesse de marquer des points au sein de la classe politique en général et dans la Ruche en particulier. Il jouera un grand rôle dans la lutte pour le retour à l’ordre constitutionnel normal au sein du FDR et à l’Assemblée nationale dont il est devenu le 4ème vice-président. Il a le soutien d’une écrasante majorité des députés du parti de l’abeille. Kassoum Issa Tapo milite activement pour l’abolition de la peine de mort au Mali.

Né le 2 mai 1948 à Kayes, Ibrahima N’Diaye est titulaire d’un DEA en psychologie sociale et d’un diplôme d’études universitaires supérieures de l’éducation. Membre de l’Adéma-Pasj, il a été maire du district de Bamako entre 1998 et 2003, secrétaire général du parti entre 1994 et 1999 avant d’en devenir vice-président depuis 1999. Après avoir servi à l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE), il est nommé ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans le Gouvernement de Modibo Sidibé en octobre 2007. Après le coup d’Etat et le retour à l’ordre constitutionnel, il est devenu président par intérim du parti de l’abeille.

Bruno D SEG BEDJI

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

primaires

group promo consulting

ZIGUINCHOR - Renouvellement de ses instances : Rewmi envisage des Primaires

ZIGUINCHOR - Renouvellement de ses instances : Rewmi envisage des Primaires

Actualités

82 écoles primaires en compétition pour l’élection du meilleur Sketch Scolaire 2013

82 écoles primaires en compétition pour l’élection du meilleur Sketch Scolaire 2013

présidentielle

AFP

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

AFP

RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre

RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre

AFP

Au Kenya, la confusion règne dans l'organisation de la nouvelle présidentielle

Au Kenya, la confusion règne dans l'organisation de la nouvelle présidentielle

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet