mis à jour le

THIES : Le mouvement «Nacet» recommande à Idy d’être neutre aux locales

Depuis l'accession de la coalition Macky 2012 au pouvoir, en mars 2012, on assiste à une prolifération de mouvements dits citoyens qui, en réalité, constituent pour beaucoup un refuge voire un outil de propagande pour, soit intimider le régime en place ou s'inviter au programme du Yonu Yokouté, d'une manière détournée. Se démarquant totalement de ces deux tendances, le mouvement Nacet compte sur son autonomie, à tout point de vue, pour nettoyer la mentalité des Thiessois, afin que Thiès, longtemps victime des politiciens, puisse librement émerger.

Depuis plus d'un quart de siècle, Thiès est prise en otage par la guerre des politiques. Ainsi en 1988, sur la mythique Place de France, rebaptisée Promenade des Thiessois, Abdou Diouf, président de la république, en campagne électorale, s'adressant aux jeunes Thiessois qui avaient vigoureusement manifesté leur désir d'une alternance, leur lança : «jeunesse malsaine, je vais vous éduquer». Cette éducation se fera sentir pendant 12 ans, durant lesquels, l'économie de la ville a été réduite à zéro, avec notamment, la fermeture de la société textile NSTS et la mort programmée de la régie des chemins de fer. Bataillant ferme pour l'avènement de l'alternance en 2000, la capitale du rail ne savoura sa victoire et sa libération que quatre ans, pour replonger dans les abysses de la confrontation, avec le fameux feuilleton «Wade, le malin et Idy, l'intelligent». Le mouvement NACET composé pour l'essentiel d'ex-dirigeants du milieu scolaire, compte pour se démarquer de l'éternel embargo politique que risque de connaitre leur ville, s'ériger en bouclier, armé des principes tels que l'éthique, l'engagement et la serviabilité. «Thiès, avec tous ses atouts, manque de tout. Nous ne disposons d'aucune infrastructure moderne pour permettre l'éclosion des talents dans leurs domaines de prédilection (salle de spectacle, stade fonctionnel). Les chantiers de Thiès qui nous faisaient rêver sont un cauchemar pour les populations, parce que devenus des lieux privilégiés de prédilections où le banditisme et l'alcoolisme se côtoient quotidiennement», s'insurge le coordinateur du mouvement. Ousmane Diagne de poursuivre : «le rythme de la vie socio-économique est au ralenti et la ville souffre d'une stigmatisation étatique qui resserre davantage l'étau autour d'une population qui étouffe. Face à ce sombre tableau de notre fierté, la Nouvelle Alliance Citoyenne pour l'Emergence de Thies (NACET) pour l'assainissement de l'espace politique Thiessois synonyme de sa libération, compte s'impliquer dans la gestion de notre cité et se faisant, nous recommandons solennellement à l'actuel maire qui à fini avec ses deux mandats de faire ses preuves, d'afficher sa totale neutralité, lors des élections locales prochaines».

ALE LO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Thiès

Abdoulaye Cyprien DIEDOUM

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Moussa Keita

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

La rédaction

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...