mis à jour le

Pour avoir volé le salaire des soldats : Le caporal Mahamadou Samaké dit Benjamen a été condamné à 3 ans de prison

La salle d'audience Boubacar Sidibé de la cour d'appel de Bamako a servi de cadre le mardi 09 avril 2013 le jugement de l'affaire concernant ministère public contre Mahamadou Samaké dit Benjamen et Souleymane Kamian accusés d'atteintes aux biens publics. La Cour était présidée par Mama Diarra assisté par des conseillers, Sidi Keïta et Souleymane Sidibé, des accesseurs et d'un Greffier en la personne de Gogo dite Fatoumata Dé. Le Banc du Ministère public était occupé par Issa Traoré. A l'issue de l'audience, Le Caporal Mahamadou Samaké dit Benjamen et son complice Souleymane Kamian ont tous été condamnés à 3 ans d'emprisonnement ferme.
Plusieurs affaires étaient inscrites au rôle du jour de cette première session de la cours d'assise de Bamako mais l'affaire qui retient l'attention est celle concernant le ministère public contre Mahamadou Samaké dit Benjamen et Souleymane Kamian accusés d'atteintes aux biens publics. Selon la chambre d'accusation, le 13/11/2010, l'adjudant chef Souleymane Keïta, officier de détails de Kayes et le sergent Abdoulaye Sory Diakité, chef comptable de Léré sollicitèrent le caporal Mahamadou Samaké dit Benjamen, secrétaire à la division administrative et financière de la garde nationale du Mali, en vue de diligenter le processus de versement des salaires des gardes dans les comptes bancaires et lui remirent un montant total de 16722880 FCFA. Quelques heures après la remises desdites sommes, Mahamadou Samaké disparut dans la nature et avoue son forfait à son ami Amadou Kamian lequel après avoir empoché 1000000 FCFA conseilla à Mahamadou Samaké de se rendre chez son neveu Souleymane Kamian, commerçant de son état, et la somme de 6000000 lui fut immédiatement expédiée par western Union. Ainsi Amadou et Mahamadou se rendirent ensemble à Abidjan chez le susnommé à qui ils remirent le reliquat du montant détourné soit environ 9000000 FCFA. Au cours de l'information, Souleymane Kamian reconnut avoir reçu ledit montant mais déclara les avoir remis à Amadou Korobara également commerçant à Abidjan. Le nommé Amadou Kamian n'a jamais pu être identifié pour être inculpé. En cours de procédure, Amadou Korobara est décédé en détention préventive. Toujours selon l'arrêt de renvoi, il s'agissait pour Mahamadou Samaké après la remise des fonds d'établir une fausse carte d'identité nationale du nom de Sidi Oumar Diallo pour s'enfuir avec son ami Amadou Kamian et rejoindre leur complice Souleymane Kamian à Abidjan et procédé ainsi au partage du butin en toute conscience de son origine frauduleuse. Ces faits sont prévus et punis par les articles 106, 107, 102, 105 et 24 du code pénal. Pour Me Amadou Badara Traoré, l'avocat de la partie civile, la culpabilité des deux individus est établie, en conséquence de les retenir dans les liens de la prévention. « Au lieu d'exécuter sa mission, non ! Le caporal Mahamadou Samaké dit Benjamen disparaît avec les 16722880 FCFA. Il a établi sa pièce bien avant. La situation s'est détériorer entre eux jusqu'à ce qu'ils se sont dénoncés. Il a pris le nom d'un Diallo car il ressemble à un peulh, donc un acte bien réfléchi. Son intention de détournement est sans équivoque. Il faut déclarer les deux accusés coupables des faits et justice sera fait », a indiqué le ministère public, Issa Traoré lors de son réquisitoire. Me Mamadou Camara, qui assurait la défense du caporal Benjamen à demandé la clémence de la cours tout en affirmant que son client est un délinquant primaire et a également reconnu les faits. Selon Me Aliou Abdoulaye Touré, son client, Souleymane Kamian, ne savait pas l'origine frauduleuse de l'argent. « En matière pénale, la cour tranche par des preuves. Les suppositions ne sont que des suppositions. Mon client est la victime en plus de l'État malien. Je demande à la cour de déclaré mon client non coupable », a-t-il dit. Les deux avocats ont tous souhaité une peine assortie de sursis. Après avoir délibéré conformément à la loi, le président de la cours Mama Diarra a condamné le désormais ex Caporal Mahamadou Samaké dit Benjamen et son complice Souleymane Kamian à 3 ans d'emprisonnement ferme et le remboursement du reliquat de la somme qui s'élève à 15722880 FCFA.
Aguibou Sogodogo

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

salaire

AFP

Bissau: accord entre l'Etat et des syndicats pour une hausse du salaire minimum

Bissau: accord entre l'Etat et des syndicats pour une hausse du salaire minimum

AFP

Salaire impayés: Luanda paralysée par une grève des transports publics

Salaire impayés: Luanda paralysée par une grève des transports publics

AFP

Tunisie: des centaines de manifestants réclament une augmentation de salaire

Tunisie: des centaines de manifestants réclament une augmentation de salaire

soldats

AFP

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

AFP

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats

AFP

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

été

AFP

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

AFP

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram