mis à jour le

Le péril du "sachet noir"

La capitale, les villes moyennes et même les petits villages du Burkina sont menacés par le péril du plastique (sachets noirs, sachet d'eau minérale,...). Cela dérange à peine, tellement tout semble normal dans cet environnement pollué. Au-delà des populations qui ne voient pas venir le danger, les dirigeants qui manquent de bonnes initiatives et les partis dits écologiques qui n'ont d'écologique que leurs appellations, la question reste posée. Faut-il laisser la catastrophe se produire avant de réagir, puis réagir à rebours comme toujours en Afrique? Voici une réflexion des plus actuelles, qui mérite qu'on s'y penche comme au Nord et même comme l'ont déjà fait quelques rares pays du continent noir.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington