mis à jour le

Santé : Le SYNTSHA prévoit deux nouvelles manifestations

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) a annoncé mardi à Ouagadougou, l'organisation de deux manifestations de protestation dans les mois d'avril et mai, pour appuyer ses revendications.

Le puissant syndicat des agents de la santé a annoncé deux préavis de grève « en cours » pour défendre la gratuité des soins d'urgence et des avantages liés aux gardes et permanences, après avoir observé une grève de 96h visant l'annulation des décisions gouvernementales prises à propos de deux de ses militants.

Le Syntsha compte mener, du 11 avril au 3 mai 20123, une « opération caisse vide » au cours de laquelle les recettes du jour seront utilisées au profit des patients pour leur permettre de bénéficier d'une prise en charge gratuite des soins d'urgence, a confié Pissiyamba Ouédraogo de la section SYNTSHA du Kadiogo (Ouagadougou).

Il a aussi indiqué qu'une autre manifestation, la grève des gardes et permanences, est prévue du 23 avril au 30 mai.

Le Syntsha vient de clôturer une grève de 96h entamée le 2 avril dernier, exigeant la levée d'une sanction prise par le gouvernement contre un attaché de santé de Séguénéga (55 km de Ouahigouya) et l'annulation d'une décision d'affectation de Gomgnimbou Aoué, un militant syndical précédemment basé à Gaoua (sud ouest).

Il a reçu ce mardi, le soutien de l'Unité d'action syndicale du Burkina Faso (UAS/BF) regroupant 22 centrales syndicales et syndicats autonomes, soit 99% du monde syndical.

Les responsables de l'UAS/BF ont estimé que les décisions gouvernementales violent les droits des syndicats et compte adresser une correspondance au Premier ministre Luc Adolphe Tiao, pour qu'il revienne sur la décision du conseil des ministres sanctionnant l'agent Kaboré pour non assistance à une parturiente, finalement décédée, et qu'il maintienne Aoué à son poste à Gaoua.

Le Syntsha mène une lutte acharnée pour revendiquer de meilleures conditions de vie et de travail. Rien qu'au dernier trimestre de 2012, il a conduit une grève de 4 jours dès le 13 novembre, suivie de sit-in de 8h à 10h, entre le 27 novembre et le 07 décembre et d'un boycott de 10 jours des gardes et des permanences dans les services en décembre également.

ALS/GS/AMK

AIB

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

santé

Santé

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

AFP

Les mille maux du secteur de la santé en Tunisie

Les mille maux du secteur de la santé en Tunisie

AFP

Angola: incertitudes sur l'état de santé du président Dos Santos

Angola: incertitudes sur l'état de santé du président Dos Santos

manifestations

AFP

Maroc: arrestations et poursuite des manifestations

Maroc: arrestations et poursuite des manifestations

AFP

Maroc: quelques heurts lors des manifestations

Maroc: quelques heurts lors des manifestations

AFP

Afrique du Sud: nouvelles manifestations anti-Zuma

Afrique du Sud: nouvelles manifestations anti-Zuma