mis à jour le

APPUI AUX POPULATIONS VICTIMES DE LA CRISE ALIMENTAIRE DE 2012 AU BURKINA : L'OCADES a mobilisé plus d'un milliard de F CFA

''Le projet d'aide alimentaire et nutritionnelle des populations victimes de la crise alimentaire de 2012 au Burkina Faso (EA O8 2012)'', initié par l'Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES), avec le soutien de Caritas Internationalis, a pris fin en mars 2013. C'est dans ce cadre que l'Organisation tient, les 8 et 9 avril à Ouagadougou, un atelier d'évaluation en vue d'analyser les résultats atteints et d'améliorer la performance des actions de son réseau.

L'Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) Burkina n'est pas restée en marge à l'appel d'urgence lancé par le gouvernement en mars 2012, suite à la crise alimentaire et nutritionnelle qui a affecté environ deux millions de personnes, due à une pluviométrie capricieuse. En effet, l'Organisation a mobilisé plus d'un milliard F CFA en avril 2012 à travers le Projet d'aide alimentaire et nutritionnelle des populations victimes de la crise alimentaire de 2012 au Burkina Faso (EA O8 2012), afin de soutenir 7 536 ménages dans 10 diocèses de l'Eglise-Famille de Dieu au Burkina Faso. Le projet a pris fin en mars 2013 et les responsables de l'OCADES se réunissent les 8 et 9 avril à Ouagadougou, pour dresser le bilan de 12 mois d'actions menées et faire des recommandations appropriées pour l'amélioration des interventions d'urgence. Le rôle joué par l'OCADES pendant la crise alimentaire s'est focalisé sur l'accès à l'alimentation des ménages pauvres et vulnérables, la prise en charge médicale, nutritionnelle et alimentaire des enfants de 0 à 5 ans atteints de malnutrition. Elle a également appuyé la production agropastorale de ménages vulnérables et renforcer les capacités de résilience des populations. Le chef de département solidarité et partage du secrétariat exécutif national de l'OCADES, Rita Zoungrana, a noté qu'il y a eu quelques impacts pendant la crise. Il s'est agi, entre autres, du développement de l'économie locale, du renforcement de la capacité opérationnelle de l'OCADES, de la formation de l'ensemble des équipes devant intervenir dans les 10 diocèses concernés en gestion axée sur les résultats et en étude de base et d'évaluation. ''Cette expérience a permis à toutes nos équipes d'être à la hauteur des activités qu'elles ont eu à mener sur le terrain. C'est un impact pérenne dans la mesure où ce sont des acquis que nous allons utiliser à présent dans notre travail quotidien'', a-t-elle avoué. Mme Zoungrana a affirmé que l'intervention de l'OCADES a permis de maintenir la stabilité de certains ménages bénéficiaires du projet parce que : ''Des propos recueillis sur le terrain, il est ressorti que beaucoup de femmes avaient l'intention de quitter leur foyer conjugal à cause de la crise alimentaire'', a-t-elle dit. Elle a en outre relevé que chaque bénéficiaire a perçu une somme de 100 000 F CFA pour s'acheter du matériel agricole et des semences améliorées pour booster la productivité. Selon elle, c'est un montant global de 176 millions F CFA qui a été injecté dans ces activités au profit de l'économie locale. Mgr Philippe Ouédraogo, qui a présidé l'ouverture des travaux de cet atelier d'évaluation finale du projet, a indiqué que sa mise en ½uvre a consolidé l'expérience de l'Organisation en matière de gestion des urgences humanitaires. ''Il nous appartient, de par notre professionnalisme et notre efficience, de mettre cette somme d'expériences au profit des personnes vulnérables et indigentes de nos communautés'', a-t-il soutenu. Par ailleurs, les attentes des populations vulnérables lors de cet appui, à entendre le chef de département solidarité et partage, du secrétariat exécutif national de l'OCADES, Rita Zoungrana, ont été en partie comblées. ''Nous avons voulu apporter plus de soutien à ces populations mais malheureusement nous avons été confrontés à un problème de ressources financières'', a-t-elle déploré. En termes de perspectives, Mgr Ouédraogo a signifié que l'OCADES Caritas/Burkina est en collaboration avec le ministère en charge de l'agriculture, pour acquérir 10 tracteurs afin de renforcer davantage les capacités de résilience des populations.

Afsétou SAWADOGO

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

appui

[email protected] (Author Name)

Appui discret américain et israélien aux combattants syriens anti-Assad

Appui discret américain et israélien aux combattants syriens anti-Assad

satarbf

Les Rois d’Arabie et de Jordanie expriment leur appui aux autorités égyptiennes dans leur lutte contre le

Les Rois d’Arabie et de Jordanie expriment leur appui aux autorités égyptiennes dans leur lutte contre le

Actualités

Egypte: appui tacite des leaders arabes au coup de force

Egypte: appui tacite des leaders arabes au coup de force

populations

AFP

Algérie: le M'zab, creuset de tensions entre populations berbères et arabes

Algérie: le M'zab, creuset de tensions entre populations berbères et arabes

AFP

Ebola: des "incompréhensions" toujours

Ebola: des "incompréhensions" toujours

AFP

Nigeria: face

Nigeria: face

victimes

AFP

Tunisie: reprise des auditions des victimes de la dictature

Tunisie: reprise des auditions des victimes de la dictature

AFP

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

AFP

Nigeria: l'impossible retour des victimes de Boko Haram

Nigeria: l'impossible retour des victimes de Boko Haram