mis à jour le

Tiken Jah Fakoly : victime d’une tentative de racket par un policier véreux

Tiken Jah Fakoly : victime d’une tentative de racket par un policier véreux

Le reggae man Tiken Jah Fakoly s’est retrouvé dans une situation étrange en Côte d’Ivoire. Sur le chemin vers une école que le chanteur a fait construire, sa voiture est arrêtée par un policier local qui tente de lui soutirer un pot-de-vin. Tiken Jah Fakoly refuse de se soumettre à cette « pratique courante en Afrique », comme l’a filmé le caméraman burkinabé Moctar Barry, publié par France 24.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Début février 2013, Tiken Jah Fakoly est en Côté d’Ivoire, près des frontières maliennes et guinéennes. A bord de sa voiture, le chanteur de Le Pays va mal est accompagné d’une équipe de tournage de Droit Libre Tv. Arrêté par un policier véreux, le caméraman Moctar Barry va filmer toute la scène, publiée sur le site de France 24.

Pot-de-vin obligatoire

Alors qu’il se dirige vers le village ivoirien où il a fait construire une école, le reggae man Tiken Jah Fakoly est stoppé à un poste de contrôle. Un policier, filmé à son insu, tente d’extorquer de l’argent au chanteur de 43 ans. Lui assure que « ce n’est pas du rracket« , mais une aide pour récompenser le travail des forces de l’ordre. Argent ou bouteille, le flic accepterait toutes sortes de passe-droits ! Mais Tiken Jah Fakoly garde son calme et refuse de donner un pot-de-vin. « C’est contraire à mes convictions« , explique-t-il.

« Faire de la résistance« 

Le caméraman, interrogé par France 24, a expliqué que ces pratiques sont courantes en Afrique, stars ou pas stars. « Tiken Jah Fakoly, qui est connu dans toute l’Afrique, y est encore plus soumis, mais sa notoriété l’autorise à dire non. Les policiers savent que face à ce genre de personnalités, leur intransigeance pourrait leurs nuire. En revanche, ils se montrent moins conciliants avec un citoyen lambda« , raconte Moctar Barry.

Dans la même situation, lui a du payer 5 000 francs CFA pour récupérer tout son matériel de travail (caméras, ordinateurs, appareils photo). Tiken Jah Fakoly en est persuadé, « face à l’impuissance du gouvernement, il revient à la population de (…) savoir dire non. Mon rôle est de faire de la résistance avec l’espoir que les comportements changent ».

 

purebreak.com/ 15H59 Le 09/04/13 publié par 

Jah

AFP

Le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly refoulé

Le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly refoulé

Nabil

Smokey et Sam's K Le Jah veulent passer « le coup de balai dont le Faso a tant besoin »

Smokey et Sam's K Le Jah veulent passer « le coup de balai dont le Faso a tant besoin »

Nabil

 Ciné Droit Libre : ‘'Sababou'' ou l'espoir, version Tiken Jah !

Ciné Droit Libre : ‘'Sababou'' ou l'espoir, version Tiken Jah !

victime

AFP

Mali: tirs d'obus vers des camps de l'armée et l'ONU

Mali: tirs d'obus vers des camps de l'armée et l'ONU

AFP

Le Burkina victime de la géopolitique régionale et de sa propre faiblesse

Le Burkina victime de la géopolitique régionale et de sa propre faiblesse

AFP

La faune sauvage, victime collatérale des guerres

La faune sauvage, victime collatérale des guerres

racket

AFP

La "route soudanaise" en Centrafrique: désenclavement rime avec racket et trafics

La "route soudanaise" en Centrafrique: désenclavement rime avec racket et trafics

AFP

Sur le "corridor", seule route commerciale de Centrafrique: accidents, pillages et racket

Sur le "corridor", seule route commerciale de Centrafrique: accidents, pillages et racket

Neila Latrous

Halte au racket alimentaire dans les restaurants !

Halte au racket alimentaire dans les restaurants !