mis à jour le

ASSISES DE DAKAR-FORTUNES DIVERSES POUR DEUX TRAFIQUANTS DE DROGUE Comment Mame Seyni Guèye revendait de la drogue dans le domicile familial

A la place du crime de trafic de chanvre indien, Mame Seyni Guéye alias «Daly» et Oumar Kane ont bénéficié d'une disqualification en offre et cession de chanvre indien. Ainsi, la Cour d'assises les a condamnés hier, respectivement, à 4 ans et 3 ans de prison.

La Cour d'assises de Dakar, après disqualification des faits de trafic de chanvre indien en offre et cession, a déclaré coupables Mame Seyni Guéye alias «Daly» et Oumar Kane de ce délit. Malade de tuberculose, âgé de 49 ans et père de famille, Daly a écopé de 4 ans de prison. Tandis que son co-accusé, peintre de 30 ans, est condamné à 3 ans de prison. Détenu depuis le mois d'octobre 2008, Oumar Kane a déjà purgé sa peine en détention provisoire. Mais Daly qui n'a été arrêté que le 13 juillet 2010 devra encore purger quinze mois.

Ce matin du 22 octobre 2008, la famille Guèye du quartier Guendel 2 de Rufisque reçoit la visite des gendarmes de la Section de recherches, après une dénonciation anonyme faisant état d'un intense trafic de chanvre indien dans cette maison. Au cours de cette intervention, les pandores mettent la main sur de l'argent et de la drogue. Effarés, ils découvrent dans la chambre de Mame Seyni Guèye alias «Daly», absent des lieux, 28 cornets de chanvre indien. Les enquêteurs passent les menottes à Oumar Kane, occupant de la chambre et à Moustapha Sy qui étaient présents dans la chambre au moment de la fouille. 1,2 kilogramme de drogue, 70 cornets et 540 grammes ont été également trouvés dans d'autres endroits de la maison. Les sommes de 8 300 FCfa, 23 400 FCfa (détenues par Oumar et fruit de la vente) et 7 100 FCfa ont été aussi saisies dans la maison des Guèye. Le frère de Daly, Adama Guèye, et l'épouse de celui-ci, Maréma Thiam, ont aussi été embarqués par les gendarmes. Daly, la principale cible des gendarmes ne sera arrêtée que deux ans plus tard, le 13 juillet 2010.

Interrogés, Adama Guèye et son épouse Maréma Thiam accusent Daly d'être le propriétaire de toute cette drogue. Arrêté suite à l'exécution d'une délégation judiciaire, Mame Seyni Guèye nie les faits et jure n'avoir aucun rapport avec Oumar Kane.

Ce peintre dans le civil, constant dans sa bonne foi, a plaidé coupable. Il a également pointé du doigt son co-accusé comme son employeur. Seyni Guèye alias «Daly» lui remettait, chaque jour, quarante (40) à soixante (60) cornets de chanvre indien. «Je ne faisais que vendre, c'est Daly qui faisait tout le reste du travail. Il m'a appelé du Mali où je me suis rendu pour voir ma mère pour que je le rejoigne dans ce trafic. Au début, j'étais réticent, mais il m'a averti que je ne courais aucun risque. C'est ainsi que j'ai accepté parce que je devais faire face à la maladie de ma mère. Chaque jour, je gagnais 7 500 FCfa après l'écoulement d'un paquet de chanvre indien. C'est lui qui me logeait, il m'avait même laissé sa chambre, à ma seule disposition. J'ai juste travaillé deux mois», confie-t-il au cours de l'interrogatoire d'audience.

Cependant, Mame Seyni Guéye alias «Daly» refuse toujours de capituler. Le bijoutier, tenaillé par une tuberculose qui lui ronge le corps jusqu'aux os, persiste dans ses dénégations, malgré les témoignages de ses proches qui le présentent comme un dealer. La voix pleine de tremolos du fait de la maladie, Daly a eu assez de force pour encore balayer les accusations de son co-accusé. «Je n'ai aucun rapport avec Oumar Kane. Je ne l'ai jamais rien remis. S'il a logé dans ma chambre, c'est parce que ma mère l'a voulu», conteste-t-il, non sans pester que ses frères et s½urs le détestent, d'où les témoignages à charge à son encontre. L'avocat général a donné plus de crédit aux allégations d'Oumar Kane dans son réquisitoire. Il a estimé que le système de défense de Mame Seyni Guéye alias «Daly» démontre la mauvaise foi de celui-ci et son désir de tromper la religion de la cour. Il a requis le minimum de la peine, 5 ans de travaux forcés, contre Oumar Kane, compte tenu de sa collaboration depuis le départ de l'affaire, et une amende de deux (2) millions FCfa. Quant à Mame Seyni Guéye alias «Daly», l'avocat de la société a requis 7 ans de travaux et cinq (5) millions FCfa d'amende. L'avocat de Mame Seyni Guéye a plaidé l'acquittement, estimant que rien ne prouve dans le dossier que la drogue appartient à Daly. D'autant que les déclarations d'Oumar Kane ne suffisent pas pour établir la culpabilité de son client. Quant au conseil d'Oumar Kane, il a plaidé coupable tout en demandant à la cour de faire bénéficier à son client de larges circonstances atténuantes pour sa bonne foi constante.

L'Observateur


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Assises

AFP

Le meurtre de deux Congolais aux assises de l'Isère, 14 ans après

Le meurtre de deux Congolais aux assises de l'Isère, 14 ans après

AFP

Génocide: la justice française confirme le renvoi aux assises de deux Rwandais

Génocide: la justice française confirme le renvoi aux assises de deux Rwandais

AFP

Deux ex-miliciens algériens renvoyés pour torture devant les assises du Gard

Deux ex-miliciens algériens renvoyés pour torture devant les assises du Gard

drogue

AFP

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

Peuple de l'herbe

Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis

Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis

AFP

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé