mis à jour le

Algérie : Abdelaziz Bouteflika nomme cinq experts pour étudier la Constitution

En Algérie, une nouvelle commission a été chargée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika d'étudier la Constitution, selon RFI. Une réforme promise en janvier 2011 lors des grandes manifestations, qui pourrait tourner à l'avantage du président algérien. Parmi les grands enjeux de cette révision, figure en effet la limite du nombre de mandats. Le rôle des cinq experts est de faire en sorte que les propositions du Parlement et du gouvernement soient cohérentes.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié

Bouteflika

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

AFP

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

experts

AFP

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

AFP

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

AFP

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai