mis à jour le

Forces armées et de sécurité : Des arrêtés interministériels qui fâchent

S'il existe un corps d'armée qui pèse aujourd'hui de tout son poids au Mali,  c'est bien celui de la Garde Nationale. Un phénomène qui ne fait pas le bonheur de tous suite à l'adoption d'arrêtés interministériels octroyant  missions et avantages supplémentaires à cette entité. 

Soldats maliens

Policiers et gendarmes se sentent désormais lésés à travers ces décisions attribuant de nouvelles missions et avantages y afférents à la garde nationale au détriment, dit-on, des autres entités.

Il s'agit, entre autres, de l'arrêté Interministériel n°2013-1019 MSIPC MDAC-SG du 19 Mars 2013 portant création du groupement Spécial de Sécurité Présidentielle. Ce rôle était auparavant dévolu au 333ème bataillon parachutiste de Djicoroni.

Le groupement Spécial de Sécurité Présidentielle a pour mission d'assurer la sécurité des Palais de Koulouba, des Résidences du Président de la République, des Edifices publics, de participer  à la défense opérationnelle du territoire.

Cet autre arrêté Interministériel n°2013 1020 MSIPC  -MDAC -SG du 19 MARS 2013 portant création du groupement Territorial du District de Bamako Rive Droite, affecte à la Garde nationale la sécurité des Institutions, des autorités administratives et politiques ; participation  au maintien de l'ordre et à la police générale. Des missions, pour l'ensemble, auparavant destinées à la Police et à la Gendarmerie.

Quant à l'Arrêté Interministériel n°2013 1021 MSIPC- MDAC -SG du 19 Mars 2013 portant création du groupement de Maintien d'ordre Rive Droite, il attribue à la Garde Nationale la  mission de : « participer au maintien et au rétablissement de l'ordre public ; participer à l'application des mesures de polices administratives et politiques ; sécuriser les édifices publics ; participer à la défense opérationnelle du territoire».

Enfin, cet autre Arrêté Interministériel n°2013 1022 MSIPC -MDAC – SG du 19 Mars 2013 porte création du groupement d'Intervention Rapide Rive Droite.

L'on peut dire, en tout état de cause que la Garde Nationale n'a pas démérité. Ce corps est parvenu à s'imposer sur plusieurs théâtres d'opération aussi bien en campagne que dans les cités.  Ce, pendant que la police par exemple se noyait dans des querelles intestines, voire inutiles. Les différents arrêtés ne vont cependant pas sans grincement de dents.

B. Diarrassouba

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

armées

AFP

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

AFP

Libye: les principales forces armées en présence

Libye: les principales forces armées en présence

AFP

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste

sécurité

AFP

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération